Le bar à chats est dé­jà un suc­cès !

Mardi 5 sep­tembre, le sa­lon de thé Au Chat Per­ché a ou­vert ses portes. Ins­tal­lé place SaintSau­veur, dans le centre-ville de Caen, l’éta­blis­se­ment at­tire les cu­rieux et ne désem­plit pas !

Côté Caen - - LA UNE - Mathieu Gi­rard

Le sa­lon de thé Au

Chat Per­ché a ou­vert ses portes le 5 sep­tembre et n’a pas désem­pli de la jour­née. Une belle réus­site pour Sé­vé­rine et Gwen­do­line Mou­lin, les deux Nor­mandes à l’ori­gine de ce pro­jet. « Nous sommes toutes les deux amou­reuses des chats et nous ado­rons cuisiner. Ce concept réunis­sant nos deux pas­sions était vrai­ment fait pour nous. » Bien­ve­nue chez Wal­ker, Igor, Rose, Fu­zi et Fleu­rie ! Sur place, les maîtres des lieux se nomment Wal­ker, Igor, Rose, Fu­zi et Fleu­rie, les cinq ado­rables boules de poils qui se pré­lassent aux quatre coins du pe­tit sa­lon de thé d’une ving­taine de cou­verts. « C’est la Com­pa­gnie des chats sans maître qui nous les a confiés. Cette as­so­cia­tion caen­naise sauve et prend soin des chats er­rants, qu’elle pro­pose en­suite à l’adop­tion. Si un client est in­té­res­sé, on dis­cute avec lui, on lui de­mande de bien ré­flé­chir, de re­ve­nir, etc. S’il est sûr de son choix, il de­vra s’ac­quit­ter des frais dé­jà en­ga­gés (sté­ri­li­sa­tion, pu­çage, vac­cins…) d’un mon­tant de 180 eu­ros. »

En at­ten­dant de se trou­ver une nou­velle mai­son, les cinq chats sont trai­tés

comme des rois. « Ils sont chez eux. Nous avons amé­na­gé des ponts de singe, des cou­chettes et des arbres pour leur confort. » Les vi­si­teurs d’un jour sont éga­le­ment in­vi­tés à suivre quelques règles de bonne conduite : « Il faut les lais­ser vivre leur vie, sans les brus­quer. Il y a des jouets à dis­po­si­tion pour jouer avec eux quand ils sont ré­veillés, mais si un chat n’a pas en­vie qu’on le prenne dans les bras, il ne faut sur­tout pas l’y contraindre. » Il fau­dra peut-être vous ar­mer de pa­tience avant qu’un gen­til mi­nou ne vous ac­corde ses fa­veurs. Dans le cas contraire, vous pou­vez tou­jours pro­fi­ter de leur pré­sence apaisante en vous of­frant une bois­son froide ou chaude (2,50 eu­ros), des gâ­teaux faits mai­son (2,50 à 3 eu­ros) ou un snack sa­lé le mi­di (6,50 eu­ros).

Au Chat Per­ché a ou­vert ses portes ! (© Mathieu Gi­rard)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.