La Pe­tite Pa­pe­te­rie Fran­çaise

La fon­da­trice de La Pe­tite Pa­pe­te­rie Fran­çaise su­blime nos coins bu­reaux en ima­gi­nant de jo­lis ob­jets du quo­ti­dien. Ren­contre avec Syl­vie Bé­tard au coeur de sa char­mante cour fleu­rie.

Campagne Décoration - - SOMMAIRE - Texte : Do­ris Bar­bier – Pho­tos : Her­vé go­lu­za

Dans notre monde ac­tuel où tout dé­file trop vite sur une mul­ti­tude d’écrans, le pa­pier in­vite à prendre son temps. Syl­vie Bé­tard, créa­trice de La Pe­tite Pa­pe­te­rie Fran­çaise, s’est mise en mode « slow of­fice ». De­puis 2016, elle ima­gine de beaux ob­jets pour notre vie au bu­reau. L’ADN de cette jo­lie marque qui nous em­bel­lit le quo­ti­dien à chaque ins­tant : l’en­ga­ge­ment so­cié­tal et en­vi­ron­ne­men­tal. Et si on ra­len­tis­sait ? Ces ins­tants pas­sés à pen­ser, écrire, lire, or­ga­ni­ser et pro­duire, mé­ritent le temps que nous leur consa­crons. Mais ra­len­tir au bu­reau né­ces­site de pou­voir ap­pré­cier son en­vi­ron­ne­ment et ses ou­tils. Ins­pi­ré du mou­ve­ment « slow », qui ap­pelle à une len­teur ré­flé­chie, le slow of­fice de Syl­vie, pho­to­graphe de for­ma­tion, une maî­trise en théo­rie de l’art contem­po­rain en poche, dé­cline ces prin­cipes de pro­duc­tion et de consom­ma­tion. « Ici, on ne jette rien. » Voi­là le cre­do de la créa­trice de La Pe­tite Pa­pe­te­rie Fran­çaise, cette marque qui crée, des­sine et dé­ve­loppe de jo­lis pro­duits dans une pe­tite cour char­mante et fleu­rie du XIe ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris : crayons per­son­na­li­sables, pa­piers à lettres pour dé­cla­rer sa flamme ou tout sim­ple­ment en­voyer une fac­ture, plu­miers en liège ou blocs pour pense-bêtes et, bien sûr, des clas­seurs. « Les chutes de pa­pier, prin­ci­paux dé­chets de mon ac­ti­vi­té, sont an­ti­ci­pées en amont et trans­for­mées », ex­plique cette « pa­pe­tière

Ra­len­tir au bu­reau né­ces­site de pou­voir ap­pré­cier son en­vi­ron­ne­ment et ses ou­tils de tra­vail.

en chef » au­to-pro­cla­mée, qui ne vou­lait plus voir ses jour­nées dé­fi­ler sans trou­ver le temps de res­pi­rer. « Man­ger vite, pen­ser vite, ren­trer vite, faire des pense-bêtes à ral­longe, dormir peu, se noyer dans un sur­plus d’in­for­ma­tions, et tout ça, en boucle ? Très peu pour moi. » À contem­pler les ob­jets en pa­pier du quo­ti­dien, il lui est ap­pa­ru évident que le bu­reau fonc­tion­nel de­ve­nait un lieu pri­vi­lé­gié dans le­quel il était né­ces­saire de pou­voir s’ar­rê­ter, souf­fler, s’amu­ser, bref, te­nir le choc de notre hy­per-ac­ti­vi­té pour, sou­dain, mieux ra­len­tir. De la créa­tion à la li­vrai­son, Syl­vie ac­corde un soin mi­nu­tieux à chaque étape : le choix de ma­tières pre­mières res­pon­sables (pa­pier re­cy­clé, bois cer­ti­fié), la juste nuance des cou­leurs, mais aus­si un de­si­gn fonc­tion­nel, une pro­duc­tion lo­cale. La plu­part de ses ob­jets sont fa­bri­qués à moins de cinq ki­lo­mètres de son ate­lier. « Chez nous, on va­lo­rise les échanges, une lo­gique de dé­ve­lop­pe­ment col­la­bo­ra­tif. C’est ce qui est mis en place avec nos fa­bri­cants qui se trouvent ma­jo­ri­tai­re­ment à Pa­ris, nos four­nis­seurs et tous les autres par­te­naires qui ac­com­pagnent cette aven­ture. » Un des best-sel­lers de la mai­son, com­po­sé de fla­cons d’encre et d’un porte-plume Her­bin, était dé­jà uti­li­sé à l’époque de Louis XIV. Au­jourd’hui bap­ti­sé « kit de slow écri­ture », il n’a pas chan­gé d’un pouce et est de­ve­nu l’ob­jet fé­tiche d’une gé­né­ra­tion post-nu­mé­rique. Mais vivre le slow of­fice, c’est aus­si veiller au sa­voir-re­ce­voir. En réunion, en ren­dez-vous, cer­tains dé­tails sont pri­mor­diaux pour Syl­vie, qui a tou­jours col­lec­tion­né les jo­lis pa­piers et qui en­cou­rage l’es­prit col­la­bo­ra­tif et l’in­tel­li­gence col­lec­tive : « ser­vir une boisson dans une belle tasse, pro­po­ser de quoi écrire quelques lignes sur un jo­li pa­pier, des­si­ner et par­ta­ger, j’avais en­vie de re­ve­nir à l’es­sen­tiel. » Ses in­fluences viennent d’un peu par­tout, en fouillant dans le pas­sé : pour son ob­jet fé­tiche, la che­mise pa­ri­sienne (un clas­seur intelligent de­ve­nu cou­teau suisse de la pa­pe­te­rie), elle s’est di­rec­te­ment ins­pi­rée des ar­moires pa­ri­siennes de nos grands-mères, de pe­tite taille mais pou­vant conte­nir énor­mé­ment de choses. Res­pi­rer, tou­cher, créer avec plai­sir en pleine conscience. Et re­ce­voir de fa­çon gé­né­reuse. Avec des jo­lis ou­tils au quo­ti­dien qui ap­portent de la va­leur et du bien-être. Pour cé­lé­brer ce nou­vel art de vivre au bu­reau, où l’on a en­vie de re­com­men­cer avec plai­sir, tou­jours. Fai­sons vite, ra­len­tis­sons.

Syl­vie Bé­tard, créa­trice de La Pe­tite Pa­pe­te­rie Fran­çaise, dans son ate­lier, ode à la len­teur et au « slow of­fice ». Por­trait

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.