— D’un vil­lage per­ché jus­qu’à la su­blime mer Mé­di­ter­ra­née, si lim­pide, la vie se fait poé­tique et gour­mande.

Campagne Décoration - - BALADE -

1. Bleu blanc rouge. Jour de fête à Gri­maud, jo­li ma­riage à la mai­rie sous les dra­peaux.

2. Cô­té lounge. Un vrai mo­ment de dé­tente à la Ca­bane Bam­bou, dans une dé­co ac­cueillante et très fraîche, où il fait bon pa­res­ser entre le res­tau­rant, la bou­tique de Joyce et la mer.

3. Ar­ti­sa­nat. De­puis 1924, la ma­nu­fac­ture de Co­go­lin est riche d’un sa­voir-faire par­ti­cu­liè­re­ment re­cher­ché. Noués à la main, les ta­pis, tous uniques, af­fichent des re­liefs flo­raux et géo­mé­triques aux cou­leurs écla­tantes.

4. Poète des jar­dins. Si vous pas­sez à Gas­sin, ne man­quez pas le jar­din bo­ta­nique sec de Ma­rieT­hé­rèse L’Har­dy.

5. Bas­sin na­tu­rel. À la Vil­la Ma­rie, la pis­cine aux eaux lim­pides on­dule au pied des ro­chers, of­frant un ma­gni­fique pa­no­ra­ma sur la pi­nède et la mer.

6. Temple. Reconnaissable à ses co­lonnes gal­lo-ro­maines, le Do­maine de Ber­taud-Be­lieu cou­vrait ja­dis la pres­qu’île de Saint-Tro­pez. Il pro­duit au­jourd’hui du vin rosé et rouge.

7. Belle es­cale. Tar­tare de saint­jacques et vin blanc frais au res­tau­rant de la plage pri­vée de l’hô­tel Le Bailli de Suf­fren, au Rayol-Ca­na­del-sur-Mer.

Faire es­cale à la ra­vis­sante plage de l’Es­ca­let pour pro­fi­ter de la mer en­core chaude et des rayons dé­cli­nants du so­leil de fin d’été. De la ma­gni­fique plage de Gi­ga­ro s’étend la baie de Ca­va­laire, le vil­lage de La Croix-Val­mer des­cend en pente douce jus­qu’à la mer. Sur ses hau­teurs, la vue gran­diose couvre les mas­sifs des Maures et de l’Es­te­rel. Bien au calme, dans un en­vi­ron­ne­ment pro­té­gé, le vil­lage offre aux yeux éblouis des vi­si­teurs de très beaux édi­fices Belle Époque et des vi­gnobles gor­gés de so­leil. En sui­vant la route qui nous mène à Ca­va­laire, il faut pro­fi­ter de la vue sur les Îles d’Or (Por­que­rolles, Port-Cros, l’Île du Le­vant...). De là, il reste à fi­ler sur la char­mante sta­tion bal­néaire du Rayol-Ca­na­del-sur-Mer en sui­vant la route qui ser­pente à flanc de col­line dans un pay­sage d’une in­fi­nie beau­té. La no­to­rié­té de la sta­tion est in­ti­me­ment liée à celle du Jar­din des Mé­di­ter­ra­nées, un im­mense es­pace pré­ser­vé du Do­maine du Rayol, qui offre un voyage à l’air libre, au coeur des es­pèces vé­gé­tales des cinq conti­nents. Un vé­ri­table jar­din d’Éden. Au loin, la fa­laise abrupte du Cap Nègre ferme l’anse. Il faut en­fin quit­ter la mer et pro­lon­ger sa ba­lade dans l’in­té­rieur des terres, fi­ler sur Co­go­lin et Gri­maud. À Co­go­lin, ten­dez l’oreille der­rière les vo­lets de la ma­nu­fac­ture de ta­pis pour per­ce­voir le bruit an­ces­tral des mé­tiers à tis­ser. Deux rues plus loin, ce sont les pipes taillées dans la bruyère qui font la ré­pu­ta­tion du vil­lage. À quelques en­ca­blures, le vil­lage de Gri­maud se dresse fiè­re­ment au­tour de son châ­teau féo­dal po­sé sur un écrin de ver­dure. La vue d’en haut est in­ou­bliable ! On tombe sous le charme de Port-Gri­maud, né il y a 50 ans de l’ima­gi­na­tion d’un ar­chi­tecte vi­sion­naire, Fran­çois Spoer­ry, qui aligne les façades mul­ti­co­lores des deux mille mai­sons de pê­cheurs aux tuiles ro­maines, leurs ba­teaux à l’amarre. La mer est en­core belle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.