LA NOU­VELLE VIE DE BET­TY

Campagne Décoration - - SOMMAIRE - TEXTE LOR­RAINE LE BRUN

Au coeur de la Val­lée du Loir, la sty­liste a ou­vert un éton­nant concept store à deux pas de Sa mai­son d’en­fance, qu’elle a ra­ni­mée à coup d’ob­jets et d’ac­ces­soires dé­co tein­tés de fan­tai­sie.

C’est la douce mai­son de son en­fance, celle des sou­ve­nirs heu­reux dans la cam­pagne sar­thoise, avec ses pa­rents et ses grands-pa­rents. « Lorsque j’étais pe­tite fille, ra­conte Bet­ty Qui­det, je ve­nais ici pen­dant les grandes vacances avec mes soeurs. Nous en gar­dons toutes de mer­veilleux sou­ve­nirs : les après-mi­di d’échap­pées à vé­lo, les grandes par­ties de ba­lan­çoire dans le jar­din. Pour­tant, quelques an­nées plus tard, ma mère a dû vendre cette mai­son. » Un vé­ri­table crève-coeur pour la fa­mille. Vingt-cinq ans plus tard, alors que Bet­ty vit à Pa­ris et tra­vaille dans la mode, elle ap­prend qu’elle est à vendre. N’ayant pas vrai­ment les moyens de l’ache­ter seule, elle se concerte avec sa soeur Hé­lène et les deux jeunes femmes rendent vi­site à la pro­prié­taire. Touchée par les beaux sou­ve­nirs des soeurs, celle-ci ac­cepte de leur re­vendre la mai­son de leur en­fance. « Il y a quelques mois, confie Bet­ty émue, j’ai dé­cou­vert une lettre post­hume de ma grand-mère nous en­joi­gnant de ne ja­mais nous sé­pa­rer de cette mai­son. Son sou­hait est au­jourd’hui exau­cé ! » En­thou­siastes, les soeurs s’at­tellent à la ré­no­va­tion des lieux. Il faut ra­fraî­chir, ga­gner en pra­ti­ci­té, cas­ser quelques cloi­sons, créer chambres et salles de bains… « L’étage était un gre­nier sombre pa­vé de to­mettes avec un fil à linge pour seul dé­cor. On y ac­cé­dait par une échelle de­puis le ga­rage ! » Les mois passent, la nou­velle distribution prend forme. Cô­té dé­co­ra­tion, la sty­liste se laisse gui­der par les lu­mières du pay­sage. Le ré­sul­tat, c’est un uni­vers cha­toyant et per­son­nel, ins­pi­ré par la cam­pagne en­vi­ron­nante pour les choix des pein­tures et des pa­piers peints, et mo­ti­vé par la sim­pli­ci­té pour la sé­lec­tion du mo­bi­lier. « Cette mai- son, j’y re­çois ma fa­mille et mes amis. Cha­cun doit s’y sen­tir bien quels que soient ses goûts. C’est pour­quoi je pri­vi­lé­gie les am­biances simples, fa­ciles à vivre, le mo­bi­lier chi­né, les pe­tits meubles an­nées 50… » Ce re­gard très ai­gui­sé sur la dé­co in­té­rieure a don­né en­vie à Bet­ty d’ou­vrir, en avril der­nier, un concept store à La Char­tre­sur-le-Loir, à 10 km de sa mai­son. Ce jo­li vil­lage dy­na­mique, tra­ver­sé par la ri­vière, s’y prê­tait vrai­ment. « Le pro­jet a ger­mé au cours d’une dis­cus­sion avec des amis. C’était une évi­dence : com­ment lâ­cher du lest sur la mode et me di­ri­ger dou­ce­ment vers la dé­co ? Com­ment pro­fi­ter plus sou­vent de la mai­son au lieu de faire ces in­ces­sants al­lers et re­tours frus­trants le wee­kend ? Pour­quoi ne pas mon­ter un pro­jet à la cam­pagne ? » En quelques mois, Si­mone The Fa­mi­ly Store (clin d’oeil au pré­nom de sa mère) a été inau­gu­ré et c’est un vé­ri­table rayon de so­leil dans cette ré­gion où les tou­ristes an­glais et pa­ri­siens viennent pro­fi­ter de la cam­pagne.

Si­mone The Fa­mi­ly Store, 3, rue Na­tio­nale, 72340 La Charte-sur-le-Loir. 02 53 79 50 73. fa­ce­book.com/si­mone.fa­mi­lys­tore.

- PHO­TOS YANN DERET

CETTE MAI­SON du XIXe a ga­gné en confort tout en gar­dant le charme du pas­sé. L’en­trée lu­mi­neuse ouvre sur la cui­sine-salle à man­ger et une chambre d’amis. To­mettes d’ori­gine, banc et ta­pis chi­nés. Cous­sins (Io­sis). Fau­teuil en ro­tin (Ikea).

SI­MONE THE FA­MI­LY STORE, c’est la nou­velle adresse tren­dy de la ré­gion. Une bou­tique de 70 m2 to­ta­le­ment re­loo­kéea­vec la vi­trine, « ta­guée » par sa nièce… un re­gard joyeux qui bous­cule l’am­biance clas­sique de la rue com­mer­çante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.