L’USINE PASSE AU VERT

Comme on trans­forme une grange en mai­son co­sy, la créa­trice de tex­tiles Au­ré­lia Wolff a je­té son dé­vo­lu sur une… cen­trale élec­trique et son char­mant jar­din.

Campagne Décoration - - SOMMAIRE - TEXTE MA­RIE-MAUD LEVRON - PHO­TOS YANN DERET

Les élé­ments de ré­cup’ adou­cissent l’es­prit in­dus­triel de cette salle de bains.

Le po­choir vert tendre sou­ligne le sou­bas­se­ment de cou­leur.

Tout a com­men­cé par une ba­lade à mo­to à Ivry-sur-Seine, en ré­gion pa­ri­sienne. Au­ré­lia Wolff, la créa­trice de la marque de linge de mai­son éco­res­pon­sable Whole, et son ma­ri Loup étaient à la re­cherche de leur fu­ture ha­bi­ta­tion. « Nous avions quelques exi­gences : un lieu proche de Pa­ris, de l’es­pace, de la lu­mière et un bout de jar­din. Ici, il y avait tout ce­la ! », se ré­jouit en­core la jeune femme, qui s’est ins­tal­lée voi­là quatre ans dans cette an­cienne usine élec­trique de 200 m2. À leur ar­ri­vée dans ces beaux vo­lumes, rien n’était agen­cé pour y vivre en fa­mille avec Al­ma, leur pe­tite fille. En ef­fet, l’an­cien oc­cu­pant, un sculp­teur, en avait fait son ate­lier. Ce­pen­dant, les grandes baies vi­trées, les poutres mé­tal­liques de style Eif­fel et l’im­mense verrière exercent sur le couple une telle sé­duc­tion qu’ils passent outre à leurs éven­tuelles hé­si­ta­tions. « Nous avons dû re­ma­nier in­té­gra­le­ment l’es­pace, se sou­vient Au­ré­lia, et no­tam­ment créer une vraie cui­sine ou­verte et deux es­ca­liers mé­tal­liques pour ac­cé­der à la mez­za­nine, cloi­son­ner l’étage pour agen­cer les chambres, les salles de bains et un grand es­pace bu­reau pour mon activité. » L’amé­na­ge­ment des vo­lumes réa­li­sé, il fal­lait en­core créer l’am­biance, s’ap­pro­prier l’es­pace, per­son­na­li­ser les lieux. Et c’est là qu’a joué la pas­sion du couple pour la bro­cante, la vraie, celle qui vous pousse à sor­tir au pe­tit ma­tin, le sa­me­di, pour al­ler dé­ni­cher des tré­sors dans les com­mu­nau­tés Em­maüs, les vide-gre­niers ou les foires de pro­vince. « Loup et moi ado­rons chi­ner de­puis tou­jours ! Avant même la fin des tra­vaux, nous avions trou­vé de mer­veilleux ob­jets que nous nous sommes ar­ran­gés pour sto­cker par-ci par-là avant de nous ins­tal­ler », s’amuse-t- elle. Leur cre­do ? Au­cune exclusive, ce qui les conduit à as­so­cier de belles pièces fran­çaises et scan­di­naves à des meubles de fa­mille ou des ob­jets vin­tage is­sus des en­seignes de la grande distribution.

À l’ex­té­rieur, la ter­rasse de plain-pied avait été amé­na­gée par l’an­cien pro­prié­taire avec des tra­verses de che­min de fer. Une belle idée qui n’avait ce­pen­dant pas ré­sis­té au tra­vail du temps. Le couple opte alors pour un sol en teck, pro­lon­gé par un pe­tit jar­din sau­vage où les mé­langes sont à l’hon­neur : aux iris, pal­miers et ro­siers sont as­so­ciés ro­ma­rin, thym, li­las, ca­mé­lia, fi­guier, jas­min… Ce coin pai­sible est de­ve­nu le meilleur « spot » du quar­tier dès les beaux jours. Les bar­be­cue par­ties s’y suc­cèdent dès l’ar­ri­vée du prin­temps dans une am­biance dé­con­trac­tée. Mais la pièce que pré­fère Au­ré­lia, c’est son bu­reau. C’est ici qu’elle des­sine, crée et stocke les nou­velles col­lec­tions de tex­tiles de sa marque Whole. Des pièces uniques tein­tées avec des pig­ments vé­gé­taux ob­te­nus grâce au « ré­cu­père-cou­leurs », une grosse cuve dans la­quelle elle réus­sit à ex­traire les pig­ments na­tu­rels des peaux d’avo­cat, des fanes de ca­rotte ou du marc de ca­fé. Éla­bo­rer chez soi des pro­duits éco­lo­giques dans un en­vi­ron­ne­ment cham­pêtre au coeur de la ville, voi­là son plus beau luxe.

DE­VANT LES BAIES VI­TRÉES, la ter­rasse en teck ouvre sur un jar­din sau­vage où foi­sonnent ro­siers, iris, li­las, ca­mé­lia, fi­guier, et même un pal­mier.

LA SALLE DE BAINS at­te­nante à la chambre des pa­rents s’ha­bille aux cou­leurs de la ré­cup’. La­va­bo chi­né chez Beau­ma­rié. Mi­roir de bar­bier trou­vé en Bel­gique. Ba­la­deuse (AM.PM).

LA CHAMBRE D’AL­MA, la pe­tite fille d’Au­ré­lia, n’échappe pas sa pas­sion dé­co. Ro­cking-chair chi­né chez Em­maüs. Cous­sin étoile (Beau Tra­vail). Com­mode (AM.PM). Pein­ture (Lit­tle Greene).

UN BU­REAU LU­MI­NEUX, où Au­ré­lia in­vente des teintes sub­tiles ob­te­nues avec peaux d’avo­cat ou fanes de ca­rottes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.