De­dans de­hors au Cap Fer­ret

À quelques tours de roues de l’océan, la mai­son de Cé­cile et Hugo se vit comme une in­vi­ta­tion à une vie saine et spor­tive. Grand ou­vert sur un jar­din ar­bo­ré, ce re­fuge fa­mi­lial reste loin du bruit et de l’agi­ta­tion es­ti­vale.

Campagne Décoration - - SOMMAIRE - TEXTE : MA­RIE-MAUD LEVRON

Au Cap Fer­ret, dès que le beau temps et les vagues s’an­noncent pour le week-end, la fa­mille re­com­po­sée de Cé­cile et Hugo (pa­rents à eux deux de cinq en­fants !) vient pro­fi­ter de l’océan. « De­puis mes qua­torze ans, on ve­nait sur­fer ici entre co­pains. C’était un rêve d’en­fant d’ache­ter une mai­son dans le coin ! », se sou­vient Hugo. Lorsque la fa­mille est au com­plet, les apé­ros s’or­ga­nisent sou­vent près de la rou­lotte tsi­gane ins­tal­lée dans un coin om­bra­gé du jar­din. Quand ce Bor­de­lais aper­çoit, il y a une ving­taine d’an­nées, le pan­neau « À vendre » de­vant cette vieille « ar­ca­chon­naise » des an­nées 1930, avec sa toi­ture à larges dé­bords, or­ne­men­tée de lam­bre­quins den­te­lés, tout s’en­chaîne. Elle a aus­si pour atout son grand jar­din ar­bo­ré et une si­tua­tion pri­vi­lé­giée, sans au­cun vis-à-vis. Conser­ver l’âme de la mai­son, op­ti­mi­ser le sous­sol et ou­vrir le rez-de-chaus­sée sur le jar­din ont été les mis­sions de l’ar­chi­tecte Hugues Tou­ton. La mai­son se dé­cline à pré­sent sur trois ni­veaux. Le rez-de-jar­din est dé­dié à la vie de fa­mille : cui­sine, sa­lon, chambres des en­fants et salle de bains. Le pre­mier ni­veau a été créé pour ins­tal­ler une chambre d’amis sous les toits. L’an­cien ga­rage au sous-sol ac­cueille deux chambres et une salle de bains. « Nous vou­lions créer des co­hé­rences entre l’ex­té­rieur et l’in­té­rieur, ou­vrir la mai­son pour vivre de­dans de­hors », pré­cise Cé­cile. Et parce qu’ils aiment les vraies at­mo­sphères aux lignes 1950-1970, ils ont chi­né meubles et ob­jets un peu par­tout dans les bro­cantes et sur Le­bon­coin. Ha­bile à la mise en scène et grande voya­geuse, Cé­cile les com­bine avec ses propres pho­tos, des ob­jets trou­vés au ha­sard, des cartes pos­tales vintage, ou en­core des ta­pis ber­bères du Ma­roc. Un dé­cor lé­ger et ins­tinc­tif, à l’image de cette fa­mille un brin bo­hème, tou­jours entre deux voyages. Des ac­ces­soires vintage qui ap­portent une touche mai­son de fa­mille. Avec une fa­çade « ar­ca­chon­naise » au style bal­néaire in­tem­po­rel, mise en va­leur par cette dé­co­ra­tion co­lo­rée et ludique. Au­jourd’hui, le couple a dé­ci­dé de louer, le temps d’un été ou d’un week-end, cette belle mai­son bal­néaire sur Airbnb.

« Nous vou­lions créer des co­hé­rences entre l’ex­té­rieur et l’in­té­rieur, ou­vrir la mai­son pour vivre de­dans de­hors. »

— PHO­TOS : CÉ­CILE PERRINET-LHER­MITTE

Ro­tin co­sy La dé­co­ra­tion joue sur le bleu et le vert. Ban­quette et fau­teuils chi­nés sur Le­bon­coin. Cous­sins (Mai­son de Va­cances et Mer­ci). Ta­pis ache­té à Mar­ra­kech. Autres pièces en ro­tin de la bro­cante Flau­ty Art.

re­paire vintage Dans un coin de la chambre pa­ren­tale en sous-sol, un pe­tit bu­reau per­met à Cé­cile de s’iso­ler au calme. C’est ici qu’elle pré­pare ses voyages, pré­textes à de beaux re­por­tages pho­to. Mo­bi­lier chi­né sur Le­bon­coin, pi­chet (Fleux).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.