Lo­ca­tion La so­lu­tion pour es­sayer, un moyen de pra­ti­quer

La lo­ca­tion de vé­hi­cules de loi­sirs est au­jourd’hui en plein boum. En par­ti­cu­lier de­puis l’ap­pa­ri­tion de pla­te­formes in­ter­net dé­diées, ali­men­tées par les par­ti­cu­liers. L’o re n’a ja­mais été aus­si abon­dante et la dé­marche aus­si fa­cile. Quant aux ta­rifs, il

Camping-Car Magazine - - Con­so - PAR PHI­LIPPE BILLON

Si la lo­ca­tion de cam­ping- cars n’est pas à pro­pre­ment par­ler une nou­veau­té, elle s’est énor­mé­ment dé­ve­lop­pée ces der­nières an­nées. Outre les agences spé­cia­li­sées, pre­miers pour­voyeurs en la ma­tière, et les conces­sion­naires, tou­jours aus­si nom­breux à pro­po­ser cette pres­ta­tion, des pla­te­formes de lo­ca­tion entre par­ti­cu­liers ont eu­ri sur In­ter­net. Mul­ti­pliant ain­si l’offre et per­met­tant, grâce à des ta­rifs gé­né­ra­le­ment plus conte­nus, de s’of­frir pour plu­sieurs jours ou se­maines le cam­ping-car de ses rêves pour quelques cen­taines d’eu­ros. Nous vous gui­dons en cinq points. 1 Louer ou ache­ter ? Si les cam­ping-ca­ristes aguer­ris ne se posent pas la ques­tion, elle vaut tout de même pour tous. Et en pre­mier lieu pour ceux qui n’ont ja­mais pra­ti­qué. Car dé­bour­ser plu­sieurs di­zaines de mil­liers d’eu­ros pour s’aper­ce­voir que, na­le­ment, la réa­li­té est bien loin du rêve que l’on s’en fai­sait, ce­la fait cher la dés­illu­sion ! Louer un cam­ping- car pour un long week-kend ou une se­maine de va­cances est donc la so­lu­tion pour tes­ter in si­tu cette forme de tou­risme, dé­cou­vrir ses avan­tages, ses cou­tumes (lieux d’étape, re­la­tions avec ses congé­nères…), mais aus­si ses contraintes (vidanges et pleins d’eau…) et ses li­mites (ga­ba­rit in­ter­di­sant l’ac­cès à cer­taines routes ou cer­taines rues, barres de hau­teur, in­ter­dic­tions de sta­tion­ner abu­sives, mais à res­pec­ter…). Bref, se glis­ser dans la peau d’un vrai cam­ping-ca­riste, avant, éven­tuel­le­ment, de fran­chir dé ni­ti­ve­ment le pas et de pas­ser toutes ses va­cances dans un vé­hi­cule de loi­sirs. Vous êtes dé­jà convain­cu ? Vous n’ima­gi­nez plus les congés au­tre­ment qu’en cam­ping- car ? La lo­ca­tion peut éga­le­ment être une so­lu­tion. Ne se­rait-ce que pour vous as­su­rer que le genre de vé­hi­cule convoi­té cor­res­pond bien à vos at­tentes en termes de ca­té­go­rie (ca­pu­cine, pro lé, in­té­gral ou four­gon amé­na­gé), d’im­plan­ta­tion ( lit cen­tral, lits ju­meaux…) ou de rap­port en­com­bre­ment/es­pace à bord. Jau­gez éga­le­ment vos be­soins avant de pas­ser par la case achat. A quelles pé­riodes uti­li­se­rez-vous votre cam­ping- car ? Se­lon quelle fré­quence ? Si la ré­ponse est quinze jours par an, la lo­ca­tion reste tout in­di­quée. Car l’achat d’un cam­ping-car neuf im­plique un in­ves­tis­se­ment im­por­tant (ra­re­ment moins de 50 000 €) – as­sor­ti d’une dé­cote ra­pide –, le be­soin d’un en­droit pour le re­mi­ser (qui peut être payant), sans même par­ler du coût d’un éven­tuel cré­dit (pour un em­prunt de 50 000 € sur 48 mois, la men­sua­li­té dé­passe les 1 000 €) et de l’as­su­rance. A vous de faire le cal­cul. Mais à moins d’une uti­li­sa­tion très ré­gu­lière tout au long de l’an­née, la lo­ca­tion reste gé­né­ra­le­ment moins oné­reuse, et dis­pense des coût de l’en­tre­tien, des ré­vi­sions an­nuelles ou des aléas mé­ca­niques im­pré­vi­sibles. En­fin, la lo­ca­tion de­vient, bien sûr, in­con­tour­nable lors­qu’il s’agit de vi­si­ter un pays loin­tain, comme les Etats-Unis ou l’Aus­tra­lie, au vo­lant d’un cam­pingcar qu’on choi­si­ra du cru, pour plus de dé­pay­se­ment.

2

Louer à un pro­fes­sion­nel ou à un par­ti­cu­lier ? Quelle que soit la so­lu­tion re­te­nue, les lières ne manquent pas. Du cô­té des pro­fes­sion­nels, on dis­tingue deux ca­té­go­ries : les so­cié­tés de lo­ca­tion spé­cia­li­sées et les conces­sion­naires of­frant cette pres­ta­tion. Dans les deux cas, vous vous ver­rez pro­po­ser des vé­hi­cules ré­cents (moins d’un an), gé­né­ra­le­ment en par­fait état et mé­ti­cu­leu­se­ment en­tre­te­nus.

Concer­nant les pre­mières, ci­tons Avis Car-Away (ré­cem­ment de­ve­nue liale du groupe Pi­lote) ou Hertz Trois So­leils, branches de so­cié­tés bien connues et à l’ex­per­tise avé­rée. Avan­tage sup­plé­men­taire, elles dis­posent de nom­breuses agences (11 pour Avis et 25 pour Hertz) ré­par­ties dans tout l’Hexa­gone. Pra­tique pour ré­cu­pé­rer un vé­hi­cule. A contra­rio, les ven­deurs of­frant un ser­vice de lo­ca­tion contraignent à se rendre dans leur(s) conces­sion(s) comme Cam­ping- Car Rent (Sous­ton, 40), Ypo­Camp (Caen, 14, Lille, 59, Roc­que­brune sur Ar­gens, 83, Pau, 64, ou SaintE­tienne, 42), ou McRent de Deth­leff (Caen, 14, Rouen, 76, Nantes, 44, Poi­tiers, 86, Lyon, 69, et Pa­ris, 75). Cer­tains dis­posent ce­pen­dant d’un ré­seau, mais ce der­nier se li­mite gé­né­ra­le­ment à une ré­gion. Ain­si Eva­sia, ré­mi­nis­cence du conces­sion­naire CLC, pos­sède une dou­zaine d’agences, cou­vrant uni­que­ment le quart nord-est de la France. Chez Mo­to­rhome Rent ( Nar­bonne ac­ces­soires), on trouve 17 agences prin­ci­pa­le­ment ré­par­ties sur la moi­tié est. En n, le parc des pros (conces­sions comme agences spé­cia­li­sées) reste li­mi­té, et la lo­ca­tion se fait gé­né­ra­le­ment du sa­me­di au ven­dre­di ou sa­me­di sui­vant. En vous tour­nant vers la lo­ca­tion entre par­ti­cu­liers, l’offre de­vient beau­coup plus étof­fée et plus va­riée. On peut ain­si trou­ver des ca­pu­cines da­tant de la n des an­nées 1980, voire des four­gons sur base de VW Com­bi des an­nées 1960-1970, ce qui peut avoir un cer­tain charme. De même, les prix sont à géo­mé­trie va­riable fonc­tion, entre autres, de l’âge des vé­hi­cules et de la gour­man­dise de leurs pro­prié­taires. Par ailleurs, vous êtes cer­tain de trou­ver, par ce biais, un cam­ping-car qui vous convienne à quelques ki­lo­mètres de chez vous. Gé­né­ra­le­ment, la vais­selle est com­prise et les vé­hi­cules peuvent être équi­pés d’ac­ces­soires in­té­res­sants, comme un porte-vé­los, une té­lé­vi­sion ou un en­semble table et chaises de cam­ping. Des sup­plé­ments sé­lec­tion­nables, grâce aux ltres des mo­teurs de re­cherche des sites spé­cia­li­sés comme Yes­ca­pa ou Wi­ki­cam­pers (at­ten­tion aux an­nonces sur les sites le­bon­coin et as­si­mi­lés, en par­ti­cu­liers au ni­veau as­su­rances et re­cours en cas de pro­blème), vous per­mettent de trou­ver un cam­ping-car cor­res­pon­dant à vos be­soins et/ou en­vies. En n, ci­tons Cam­pan­da qui joue sur les deux ta­bleaux, pros et par­ti­cu­liers, et dont l’offre couvre plus d’une qua­ran­taine de pays.

3

Les ta­rifs d’une lo­ca­tion Bien sûr, sui­vant la lière, la pé­riode et le type de vé­hi­cule choi­sis, les ta­rifs va­rient. A titre d’exemple, pour la lo­ca­tion d’une se­maine en pé­riode de pointe (du 15 au 21 juillet) d’un pro lé pou­vant ac­cueillir deux adultes et deux en­fants, il vous en coû­te­ra entre 1150 et 1358 € chez un loueur et entre 800 et 1 366 € chez un conces­sion­naire. Une four­chette im­por­tante et presque iden­tique à celle d’une lo­ca­tion au­près d’un par­ti­cu­lier (hors vé­hi­cules spé­ci ques, haut de gamme, an­ciens ou qua­si col­lec­tors). Concer­nant les pro­fes­sion­nels, ces ta­rifs ne tiennent pas compte des dif­fé­rentes op­tions que vous pour­riez prendre. Et n’ou­bliez pas que ces for­faits, même chez la ma­jo­ri­té des par­ti­cu­liers, in­cluent un cer­tain ki­lo­mé­trage au-de­là du­quel chaque ki­lo­mètre sup­plé­men­taire est fac­tu­ré. Autre fac­teur à ne pas né­gli­ger, la cau­tion qui pour­rait ne pas vous être rem­bour­sée en to­ta­li­té, même pour un ac­croc que vous consi­dé­re­riez comme mi­neur ( les ré­pa­ra­tions sont par­ti­cu­liè­re­ment coû­teuses sur un cam­ping- car). Aus­si, avant de par­tir, ef­fec­tuez un exa­men ap­pro­fon­di du vé­hi­cule, avec le loueur.

Faites-lui consi­gner toute rayure ou dé­faut sur le contrat, et n’hé­si­tez pas à faire des pho­tos en sa pré­sence. Sa­chez en n que louer votre cam­ping-car au­près d’un conces­sion­naire peut-être un atout dans l’op­tique d’un achat ul­té­rieur. En ef­fet, cer­tains offrent alors le coût de la lo­ca­tion au mo­ment de l’ac­qui­si­tion.

4

Et l’as­su­rance ? At­ten­tion, voi­ci un dé­tail à ne pas né­gli­ger. Toute lo­ca­tion doit être cou­verte par une as­su­rance, et la lec­ture at­ten­tive du contrat est une étape im­pé­ra­tive. Si dans la grande ma­jo­ri­té des cas tout se passe bien, per­sonne n’est à l’abri d’une ani­croche ou pire. Dé­taillez donc la cou­ver­ture, et sur­tout les ex­clu­sions, et n’hé­si­tez pas à po­ser les ques­tions aux­quelles vous ne trou­vez pas de ré­ponse. Sa­chez, par exemple, que les par­ties hautes du vé­hi­cule ne sont sou­vent pas cou­vertes. Et qu’il est fa­cile d’ou­blier la hau­teur d’une ca­pu­cine à l’ap­proche d’un pont un peu trop bas.… De même pour les équi­pe­ments et ac­ces­soires, sont-ils cou­verts ? Et qu’en est-il des ef­fets per­son­nels em­bar­qués à bord du vé­hi­cule ? Chez les pro­fes­sion­nels, des ga­ran­ties sup­plé­men­taires sont sou­vent pro­po­sées. N’hé­si­tez pas à y sous­crire, tout en ayant à l’es­prit que si vous payez avec une carte ban­caire de type Pre­mier, vous bé­né - ciez d’une as­su­rance du bien loué (pen­sez à vous ren­sei­gner au­près de votre or­ga­nisme émet­teur). Pour nir, sa­chez qu’il est plus fa­cile de trou­ver une so­lu­tion en cas de mé­ca­nique ou d’équi­pe­ments dé­faillants chez un pro­fes­sion­nel qu’au­près d’un par­ti­cu­lier qui ne pour­ra pas for­cé­ment y faire face. 5 Quelques con­seils avant le grand dé­part Vous voi­là prêt à tou­cher du doigt l’uni­vers du cam­ping-car. Mais avant de par­tir, pre­nez le temps de dé­cou­vrir votre com­pa­gnon. Il est in­dis­pen­sable d’en faire le tour avec votre loueur, qui vous en dé­voi­le­ra tous les pe­tits se­crets et vous mon­tre­ra com­ment uti­li­ser les dif­fé­rents équi­pe­ments (chauf­fage, cui­si­nière, ré­fri­gé­ra­teur…), ma­ni­pu­ler les meubles (table de dî­nette, ou­ver­ture et fer­me­ture des pla­cards, mise en place des cou­chages…). Car un mau­vais ma­nie­ment est tou­jours pos­sible avec des consé­quences par­fois im­por­tantes (casse) et la perte de votre cau­tion. Nous l’avons dé­jà dit, mais pro tez- en pour consi­gner tout dé­faut, même mi­nime. Gardez à l’es­prit, lors des ma­ni­pu­la­tions, que si vous êtes ame­né à for­cer, c’est que ce n’est pas la bonne so­lu­tion. Autre point im­por­tant, le ga­ba­rit. Un cam­ping-car, c’est large, haut et long. Et la vi­si­bi­li­té est sou­vent com­pli­quée, sur­tout vers l’ar­rière. Alors n’hé­si­tez pas à col­ler un post-it avec les di­men­sions du vé­hi­cule dans le champ de vi­sion du conduc­teur et pre­nez l’ha­bi­tude de tou­jours je­ter un oeil dans vos ré­tro­vi­seurs, pour évi­ter de grim­per sur les trot­toirs avec les roues ar­rière ou d’ac­cro­cher une voi­ture en sta­tion­ne­ment avec le porte-àfaux ar­rière. Faites-vous gui­der lors des ma­noeuvres. Ce­la vous évi­te­ra d’abî­mer un feu ou, pire, un élé­ment de car­ros­se­rie lors d’une ma­noeuvre. Sur la route, ayez le pied lé­ger et an­ti­ci­pez. Vous ga­gne­rez en consom­ma­tion, mais éga­le­ment en sé­ré­ni­té. En n, avant de prendre la route n’ou­bliez ja­mais de bien ré­par­tir votre char­ge­ment, de blo­quer vais­selle et vic­tuailles pour évi­ter bruits et bris, ain­si que de fer­mer baies et au­vents.

Dé­cou­vrir le cam­ping-car et des pa­no­ra­mas ex­cep­tion­nels, c’est pos­sible avec la lo­ca­tion.

La con­duite d’un cam­ping-car n’est pas très com­pli­quée en soi. Il est tou­te­fois in­dis­pen­sable de gar­der à l’es­prit l’en­com­bre­ment du vé­hi­cule, à plus forte rai­son sur les pe­tites routes.

Où l’on dé­couvre les “sur­prises” ré­ser­vées par cer­taines mu­ni­ci­pa­li­tés aux cam­ping-ca­ristes…

Son usage n’est pas sans contrainte, comme les ma­noeuvres. Pour ces der­nières, faites-vous gui­der. Vous évi­te­rez ain­si les éra­flures, le risque de perdre tout ou par­tie de votre cau­tion.

Lorsque vous louez un cam­ping-car, soyez très at­ten­tif aux condi­tions du†contrat d’as­su­rance. Sou­vent, les par­ties hautes ne sont pas cou­vertes†!

LOUER un cam­ping-car est une bonne fa­çon d’en dé­cou­vrir les joies, et ce, en toutes sai­sons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.