Mi­chel Bon­ne­mayre, ex-ré­dac­teur en chef tech­nique à

Camping-Car Magazine - - Ré­tro -

« En 1975, j’ai ache­té et amé­na­gé un Ci­troën Type H en cam­ping-car. C’était ma deuxième réa­li­sa­tion, la pre­mière re­po­sant sur un Fiat 238 qui avait une fâ­cheuse ten­dance à rouiller de par­tout et était de­ve­nu ir­ré­cu­pé­rable. J’ai eu l’oc­ca­sion de trou­ver un “Tube” ral­lon­gé par le mi­lieu, et qui ser­vait au trans­port des per­sonnes han­di­ca­pées. Il était to­ta­le­ment vi­tré et dis­po­sait d’un sys­tème ré­cu­pé­rant les ca­lo­ries du mo­teur et chaužant l’ar­rière : deux avan­tages pour un cam­ping-car. Je l’ai re­peint en vert fluo, avec une pein­ture blanche com­pre­nant des billes de verre ré­flé­chis­sant la cha­leur pour le toit. L’amé­na­ge­ment était clas­sique : ré­chaud Cam­pin­gaz, pompe à eau à pied et grand lit pou­vant faire la to­ta­li­té de la cel­lule. C’était un vé­hi­cule de loi­sirs fan­tas­tique, fa­cile à amé­na­ger, lu­mi­neux et agréable. Mais il n’avan­çait pas bien vite, était dur à ga­rer car très long, et très bruyant. Pour­tant, nous sommes al­lés jus­qu’en Nor­vège avec ! A l’époque, les cam­ping-cars étaient rares et les gens nous re­gar­daient beau­coup. Sur la route, nous sommes tom­bés en panne de boîte de vi­tesses à Ber­gen, à cô­té d’un ga­rage. Le mé­ca­ni­cien ren­trait juste d’un stage en France, où il avait ap­pris à ré­pa­rer cette trans­mis­sion ! Un coup de chance in­croyable. Je l’ai gar­dé trois ans avant d’avoir des Bed­ford. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.