Ca­margue (13 et 30)

Des plages de Saintes-Ma­ries-de-la-Mer aux arènes d’Arles, nous par­tons à la dé­cou­verte d’un pe­tit pa­ra­dis fran­çais, pé­tri de cul­ture et de tra­di­tions : la Ca­margue.

Camping-Car Magazine - - SOMAIRE -

105

Consi­dé­rées comme la ca­pi­tale de la Ca­margue, les Sain­tesMa­ries-de-la-Mer se trouvent, comme leur nom l’in­dique… en bord de mer. Voi­ci une terre d’ac­cueil, de pè­le­ri­nages et de tra­di­tions. La ci­té, construite au­tour de l’église for­ti ée du XIE siècle, est plu­tôt calme en hi­ver. Mais, dès le prin­temps, ar­rivent toutes sortes de voya­geurs iti­né­rants en pro­ve­nance de toute l’Eu­rope. Il y a no­tam­ment ceux qui viennent fê­ter leur pa­tronne, sainte Sa­ra. Ce sont “les ls et lles du vent”, les gi­tans. La noire sta­tue de sainte Sa­ra est abri­tée dans la crypte de l’église du vil­lage et fait l’ob­jet d’une vé­ri­table dé­vo­tion. D’autres com­mu­nau­tés viennent pour Ma­rie-Sa­lo­mé, Ma­rieJa­co­bé et Ma­rie-Ma­de­leine. De grandes pro­ces­sions quittent alors l’église Notre-Dame-de-la-Mer pour se rendre au bord

de la Mé­di­ter­ra­née toute proche. C’est à ce mo­ment-là que la Con­fré­rie des gar­dians porte la barque en rap­pe­lant que les saintes, contraintes à l’exil, se­raient ar­ri­vées par la mer après la mort du Ch­rist. De­puis cette an­ces­trale époque, les voya­geurs sont ac­cueillis avec bien­veillance. Du som­met de ce sanc­tuaire, on dé­couvre un ma­gni­fique pa­no­ra­ma à 360° sur la com­mune (la troi­sième plus grande de France en su­per cie avec 374 km2 ; la pre­mière étant Arles avec 759 km2) et les ma­rais de Ca­margue. Une pro­me­nade dans les ruelles de la ville for­ti ée s’im­pose. Quelques com­merces ca­rac­té­ris­tiques sont tou­jours là. On peut en­core y ache­ter les cha­peaux, bottes et che­mises co­lo­rées qui consti­tuent les te­nues tra­di­tion­nelles des gar­dians, les “cow-boys” fran­çais. Pour vivre la Ca­margue en son coeur, quelques tours de roue pour nous rendre à la ma­nade des Bau­melles. Cette étape France Pas­sion est un haut lieu de l’éle­vage du Ca­margue. Cette race rus­tique four­nit des che­vaux blancs, pas très hauts, mais en­du­rants et cou­ra­geux. Voi­là qui contraste avec le noir sau­vage des tau­reaux du ma­na­dier. Ce­lui-ci sé­lec­tionne les meilleurs su­jets, pour leur bra­voure et leur ma­lice. Le­quel d’entre eux dé­joue­ra au mieux les ra­se­teurs qui, au centre des arènes, cherchent à ré­cu­pé­rer la co­carde pla­cée entre les cornes de la bête. Une “tau­ro­ma­chie” comme on l’aime, sans mise à mort… Les plus braves vivent une belle re­traite. Ici, un grand pan de l’éco­no­mie lo­cale tourne au­tour de la course ca­mar­guaise. Che­vaux et tau­reaux com­posent avec les hommes du pays un éton­nant spec­tacle où cha­cun joue à se faire peur. Ne re­par­tez pas de la ma­nade sans avoir fran­chi la porte de son res­tau­rant, où vous pas­se­rez un très bon mo­ment à dé­gus­ter les dif­fé­rentes spé­cia­li­tés lo­cales. En re­pre­nant la route, au mi­lieu des ma­rais, un élé­ment d’ar­chi­tec­ture at­tire l’at­ten­tion : la chau­mière de Ca­margue, si­tuée au bord d’une ro­se­lière. On conti­nue à y ra­mas­ser les ro­seaux qui servent à la pro­duc­tion de ta­pis, de bois com­pac­tés et sur­tout, à cou­vrir les toits. Quelques ki­lo­mètres plus loin, nous ar­ri­vons au parc or­ni­tho­lo­gique du Pont de Gau. Au mi­lieu des étangs et des ma­rais, des lacs et des ro­se­lières, amants roses, hé­rons, ai­grettes, ci­gognes et autres mi­gra­teurs font le bon­heur des amou­reux de la na­ture, des pho­to­graphes ani­ma­liers et des en­fants. C’est dans un autre en­vi­ron­ne­ment sau­vage – parc na­tu­rel ré­gio­nal – que se trouve l’étang de Fan­gas­sier, unique lieu de re­pro­duc­tion an­nuel des amants roses. Ne quit­tez sur­tout pas la Ca­margue sans être pas­sé en Arles. On che­mine au coeur de la ville en s’émer­veillant de sa ri­chesse pa­tri­mo­niale faite de ses arènes et de son mu­sée. La ville se tourne aus­si vers la mo­der­ni­té. Elle inau­gu­re­ra bien­tôt la Lu­ma Arles, une tour ver­ti­gi­neuse or­ga­ni­sée en “cages de verre” d’où l’on pour­ra ob­ser­ver le ter­ri­toire, le ma­jes­tueux Rhône, le mont Ven­toux, les Baux-de-Provence et même… la mon­tagne Sainte-Vic­toire, mise en scène plus de 80 fois par Paul Cé­zanne.

Che­vaux et fla­mants roses co­ha­bitent en Ca­margue.

« Bon­jour ! C’est moi Au­ré­lie, le GPS du GéOp­ti­miste. Comme je passe mon temps à gui­der notre ami Fran­çois à bord de son Cam­ping­Car.tv, je peux très bien par­ta­ger mon ex­per­tise avec les lec­trices et lec­teurs de Cam­ping-Car Ma­ga­zine.

Ce mois-ci, nous pre­nons la di­rec­tion de la Ca­margue. Alors, en route ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.