Des nou­velles des Wil­son

Causette - - CORPS & ÂME - Cla­rence Ed­gard-ro­sa

Au mois de jan­vier, Arte dif­fu­sait Contes de la vir­gi­ni­té, un do­cu­men­taire qui sui­vait les Wil­son, une fa­mille chré­tienne évan­gé­lique de Co­lo­ra­do Springs, aux états-Unis. Tan­dis que ma­man po­pote, pa­pa or­ga­nise l’an­nuel bal de pu­re­té, dont il est à l’ini­tia­tive. Cette cé­ré­mo­nie, qui res­semble à s’y mé­prendre à un ma­riage, consiste, pour les filles, à re­vê­tir une robe blanche et à scel­ler au pied de la croix un pacte par le­quel leur père se porte ga­rant de leur vir­gi­ni­té. Nous avons re­trou­vé Jor­dyn, l’une des filles de la fra­trie Wil­son, qui per­pé­tue l’hé­ri­tage de ses pa­rents, une main sur la Bible, l’autre sur son an­neau de pu­re­té. Comme une Amé­ri­caine sur huit, Jor­dyn s’est en­ga­gée à de­meu­rer « sans souillure » jus­qu’au ma­riage. Au mo­ment du tour­nage, elle est pile poil entre l’aî­née qui vient de se ma­rier et les ca­dettes pour les­quelles la vir­gi­ni­té est en­core un concept abs­trait. La ca­mé­ra la suit dans l’at­tente de ren­con­trer l’homme que « Dieu met­tra sur [sa] route » et pour le­quel elle pré­serve sa pu­re­té. Dans une scène gla­çante, elle confie son an­goisse que cet époux fan­tas­mé, vierge de pré­fé­rence, ne se pointe ja­mais, avant de prier avec son pa­pa pour le faire ve­nir. Deux ans après le tour­nage, elle nous l’as­sure : ce qu’on voyait à l’écran, ce n’était pas le poids trop lourd de son voeu de chas­te­té (en­core moins ce­lui de ses pa­rents !), ni la frus­tra- tion de ne pas avoir de vie sen­ti­men­tale à 23 ans, non, non : « C’était le dé­sir ar­dent de vivre [son] rêve : épou­ser un homme mer­veilleux et construire une fa­mille avec lui. » Dans le sillon de son pa­ter­nel, Jor­dyn a fon­dé la School of Grace, une classe de « fé­mi­ni­té se­lon la Bible » . Au pro­gramme : com­ment ser­vir le thé comme une la­dy, se te­nir avec la grâce d’une prin­cesse et sa­voir ré­ga­ler ses convives de dé­li­cieux pe­tits plats. Jor­dyn est main­te­nant « hap­pi­ly mar­ried » et mère d’un par­fait ché­ru­bin. Quand on lui de­mande com­ment elle compte par­ler de sexe à son fils, elle ré­pond qu’elle lui trans­met­tra la beau­té d’une re­la­tion avec Jésus et l’im­por­tance de choi­sir le che­min de l’in­té­gri­té. On sait dé­jà ce que ce petit fe­ra de ses étés : le frère de Jor­dyn, Lo­gan, 18 ans, a fon­dé la School of Ho­nor. C’est pour les gar­çons, et, là-bas, pas be­soin d’ap­por­ter sa tasse de thé et sa te­nue du di­manche. Le ma­tin, on ap­prend la ga­lan­te­rie et les va­leurs mas­cu­lines se­lon Dieu ; l’après-mi­di, on tire au fu­sil en treillis. Pour­quoi sa com­mu­nau­té exige avec tant de pug­na­ci­té des filles qu’elles soient pures, alors que ça passe au se­cond plan pour les gar­çons ? Jor­dyn ré­torque que les gar­çons sont éle­vés avec les mêmes at­tentes, « mais n’ont pas be­soin d’al­ler à un bal » con­trai­re­ment aux filles, qui « sont at­ti­rées par les belles choses ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.