Bal­lade sous ten­sion

Les films ont leur bande-son, pour­quoi pas les livres? Nous avons fait l’ex­pé­rience de bran­cher le pre­mier ro­man de Sylvain Ker­mi­ci, “Hors la nuit”, bru­tal et an­gois­sant, sur le der­nier al­bum de Lae­ti­tia Shé­riff, “Pan­de­mo­nium, So­lace and Stars”, fait de c

Causette - - CULTURE - Cé­dric FABRE

Hors la nuit est taillé comme une er­rance ur­baine entre zones pa­villon­naires et friches in­dus­trielles ba­li­sées par les tags agres­sifs et les pan­neaux ar­ra­chés. Cette mor­telle ran­don­née dans un uni­vers élec­trique, avec ses mo­ments de sa­tu­ra­tion et ses dé­fla­gra­tions, baigne dans la ru­meur ter­ri­fiante de la ville – ja­mais nom­mée –, à la­quelle fe­rait écho le fil tor­tueux des com­po­si­tions so­phis­ti­quées de Lae­ti­tia Shé­riff. C’est le nou­vel al­bum de cette chan­teuse-bas­siste in­clas­sable, tout en ruptures, qui ir­ra­die notre lec­ture. Ses mor­ceaux de folk noi­sy suivent le che­mi­ne­ment d’un per­son­nage dont on ne connaî­tra pas le nom, qui fait par­tie de l’es­pèce des so­li­taires aso­ciaux, prêts à bas­cu­ler et à perdre tout contrôle parce qu’ils n’ont plus au­cun pou­voir sur leur vie et sur leurs choix. Cadre dans une so­cié­té d’as­su­rances, le jeune homme reste, de­puis la mort de ses pa­rents, va­gue­ment lié à son frère et da­van­tage en­core à la femme de ce­lui-ci, en­ceinte et qui rêve en cou­leurs. Peu à peu, il dé­ve­loppe une ob­ses­sion pour sa belle-soeur, qu’elle nour­rit mal­gré elle. Dès lors, sa pa­ra­noïa le mè­ne­ra à l’ir­ré­pa­rable. « Vous avez l’im­pres­sion qu’un oeil im­mense, rouge sang, s’ouvre et se pose sur vous d’entre les toits » , dit-il. Comme en écho, Lae­ti­tia Shé­riff chante, dans Op­po­site : « You play again with your sha­dow » (« Tu joues en­core avec ton ombre ») . Les deux oeuvres se re­joignent dans une at­mo­sphère dense et épaisse à la beau­té in­quié­tante. Il y a quelque chose de ru­gueux et d’abra­sif der­rière le timbre haut per­ché et ve­lou­té de Lae­ti­tia Shé­riff, ain­si qu’une ten­sion qui ren­force la gra­vi­té de la voix lit­té­raire de Sylvain Ker­mi­ci. Deux uni­vers à la fois pro­fonds, char­nels et fra­giles, qui semblent ré­son­ner en­semble pour rendre une sorte d’hom­mage aux vain­cus. Hors la nuit, de Sylvain Ker­mi­ci. Éd. Gal­li­mard, 112 p., 9,90 eu­ros. Sor­tie le 9 oc­tobre. Pan­de­mo­nium, So­lace and Stars, de Lae­ti­tia Shé­riff. Yo­tan­ka/Dif­fer-Ant, 14,99 eu­ros. Sor­tie le 13 oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.