De qui se moque-t-on ?

Causette - - POLITIQUE -

Quel est le point com­mun

aux pro­grammes des can­di­dats Sar­ko­zy, Jup­pé, Le Maire ? On vous le donne en mille : tous pro­posent de bais­ser le mon­tant des al­lo­ca­tions d’aide au re­tour à l’em­ploi, ju­geant sans doute que celles- ci sont une sorte ­d’au­mône, de ca­deau fait par l’État aux chô­meurs. Sans doute se­rait-il bon de leur rap­pe­ler à quoi res­semble une fiche de paie. Tous les mois, et de­puis des an­nées, une ving­taine de mil­lions de sa­la­riés versent une part de ce qu’ils gagnent à l’État. S’ils co­tisent, c’est pour avoir les moyens de se re­tour­ner le jour où ils se re­trou­ve­raient au chom­du, jus­te­ment. Ces al­lo­ca­tions sont donc une sorte de prêt, consen­tie par les tra­vailleurs à l’État, qui se doit de leur res­ti­tuer en cas de be­soin. C’est le deal ! Alors, si Sar­ko­zy et consorts s’aven­tu­raient, une fois élus, à bais­ser ces in­dem­ni­tés, les chô­meurs lé­sés se­raient bien ins­pi­rés de ré­cla­mer le rem­bour­se­ment en in­té­gra­li­té de toutes ces pe­tites sommes al­louées à l’État pour ali­men­ter ses caisses, caisses que ces messieurs veulent au­jourd’hui ver­rouiller, ou­bliant né­gli­gem­ment qu’il ne s’agit pas de leur ar­gent, mais juste du nôtre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.