Der­nières nou­velles du cos­mos La belle Hé­lène

Causette - - CINÉMA -

Hé­lène est une jeune femme au­tiste. Ronde et rieuse, on la dé­couvre avec sa mère, Vé­ro­nique, com­plice et mé­dia­trice. Hé­lène est aus­si poète, au­teure de textes en forme de haï­kus, par­fois cos­miques, tou­jours si­dé­rants et libres. Per­sonne ne sait où et quand elle a ap­pris à lire et écrire (elle ne parle pas). Mais ce que l’on voit im­mé­dia­te­ment, en re­vanche, c’est qu’elle ma­gné­tise la ca­mé­ra, par­fai­te­ment cons­ciente d’être fil­mée. La belle Hé­lène, de fait, est une énigme bou­le­ver­sante. Qui per­turbe nos pe­tites lo­giques.

Ce­la d’au­tant plus que Ju­lie Ber­tuc­cel­li, réa­li­sa­trice sen­sible, a eu la bonne idée de ne pas cher­cher de ré­ponses. Ai­man­tée par son par­cours ex­cep­tion­nel, elle a dé­ci­dé d’ap­pré­hen­der Hé­lène comme une ar­tiste. Ce qu’elle est : on la suit du­rant deux an­nées dans son che­mi­ne­ment créa­tif, jus­qu’au Fes­ti­val d’Avi­gnon où ses textes ont été mis en scène avec grand suc­cès.

Le risque de cet émer­veille­ment, bien sûr, c’est de nous en­fer­mer peu à peu dans le cli­ché : ce­lui de l’au­tiste-ar­tiste « qui trans­cende son han­di­cap par son gé­nie », etc., etc. On peut être in­quiet un ins­tant… sauf que non. D’abord, parce qu’on per­çoit vite la dis­po­ni­bi­li­té of­ferte et hon­nête de la ci­néaste (seule der­rière sa ca­mé­ra). Et en­suite, parce qu’il émane de ces mo­ments de vie une pro­fon­deur qui ne trompe pas.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.