Les yeux

Causette - - CI­NÉ­MA -

Une fille, un gar­çon. OK, c’est un bon dé­but pour une co­mé­die ro­man­tique… clas­sique. Sauf que la fille est aveugle, que le gar­çon (joueur de bou­zou­ki) ne l’est pas, mais qu’il va pré­tendre le contraire. Par pro­vo­ca­tion ou par trouble. Forte de cette trame ex­plo­sive, Axelle Ro­pert dé­roule un ré­cit au charme sin­gu­lier. Ja­lon­né de gags et de mo­ments fou­fous, qu’une poi­gnée de jeunes ac­teurs gra­cieux et de se­conds rôles hi­la­rants en­chaînent sans mol­lir. Mais ta­pis­sé aus­si de mo­ments plus mé­lan­co­liques (le re­be­ti­ko, sorte de blues grec, y est pour beau­coup !). Voire vio­lents. Une fan­tai­sie « su­crée-sa­lée », en somme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.