Por­to­ri­caine

Causette - - SOMMAIRE -

La pho­to­graphe Ar­lene Gott­fried pré­sente ain­si son exposition aux Douches La Ga­le­rie : « De ma fe­nêtre dans le Lo­wer East Side à New York, j’ob­ser­vais la culture por­to­ri­caine […]. Un soir, j’ai en­ten­du un marchand am­bu­lant crier : “Ba­ca­lai­tos and fi­re­works” (ba­ca­lai­tos, bei­gnets de mo­rue à la por­to­ri­caine, et feux d’ar­ti­fice pour le week-end du 4-Juillet). Cette jux­ta­po­si­tion est res­tée gra­vée dans mon esprit, sym­bole de cette po­pu­la­tion im­mi­grée vi­vant dans les rues de New York. » Avec hu­mour et un grand sens de l’ob­ser­va­tion, Ar­lene Gott­fried a pho­to­gra­phié cette com­mu­nau­té ins­tal­lée dans le quar­tier de Brook­lyn, où elle est née, avec la­quelle elle a gran­di et eu son pre­mier cours de sal­sa. La pho­to­graphe a col­la­bo­ré aux plus grands ma­ga­zines, comme le New York Times, Life… et a re­çu de nom­breux prix. Ses pho­tos sont pré­sentes dans plu­sieurs col­lec­tions, du Brook­lyn Mu­seum à la Mai­son eu­ro­péenne de la pho­to­gra­phie. Alors : una ci­ta que no debe per­derse ! *

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.