Joy Sor­man À FLEUR DE PEAU

Causette - - LIVRES - H. A.

Il y avait l’écri­vain pop (Du bruit ; Une chic fille), la fé­mi­niste (Boys, boys, boys), la so­cio­logue (Pa­ris Gare du Nord), mais de­puis Comme une bête (2012), on connaît une autre Joy Sor­man : la conteuse de l’étrange qui, avec sa Peau de l’ours (2014) et ce Sciences de la vie, place le thème du corps et de l’ap­pa­rence au centre de ses ro­mans. Ni­non Moise est l’hé­ri­tière d’une li­gnée dont chaque femme, de­puis 1518, dé­ve­loppe des ma­la­dies or­phe­lines (un troi­sième sein, des dents qui s’ef­fritent, etc.). Sa peau s’en­flamme au moindre contact, et elle perd « l’usage des autres », for­cée à la quête d’un autre rap­port au monde. Un sai­sis­sant conte d’ap­pren­tis­sage.

Sciences de la vie, de Joy Sor­man. Éd. Seuil, 272 pages, 18 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.