Col­son Whi­te­head

Aux ra­cines du ra­cisme

Causette - - LIVRES -

« Comme écri­vain, je pense n’avoir au­cune obli­ga­tion de faire ou de dire quoi que ce soit. En tant que per­sonne, je ré­ponds par le biais… de mon écri­ture. » Lors­qu’on lui de­mande si la pré­si­dence de Do­nald Trump ­l’in­cite à tra­vailler autrement, Col­son Whi­te­head ré­pond en ru­sant. Une ma­lice dont té­moigne son oeuvre, qui ma­rie po­li­tique, rêves, en­fance et culture pop. L’In­tui­tion­niste, pu­blié en France en 2003, était une pa­ra­bole met­tant en scène une sin­gu­lière cor­po­ra­tion d’ins­pec­teurs des as­cen­seurs, dans une mé­tro­pole fic­tive res­sem­blant fu­rieu­se­ment à New York. ­Bal­lades pour John Hen­ry (2005) bros­sait le por­trait de ce pion­nier de la na­tion amé­ri­caine. Apex ou le cache-bles­sure (2008) est un ré­cit ex­pé­ri­men­tal. Sag Har­bor (2014) ex­plore, lui, la nos­tal­gie ado­les­cente des gol­den eigh­ties et Zone 1, pa­ru la même an­née, est un ro­man d’an­ti­ci­pa­tion et de zom­bies.

Avec Un­der­ground Rail­road, cou­ron­né par le Na­tio­nal Book Award et le prix Pu­lit­zer, et qui ar­rive dans la belle col­lec­tion Terres d’Amé­rique d’Al­bin Mi­chel, Col­son Whi­te­head fran­chit un nou­veau cap en of­frant une autre ver­sion d’un cha­pitre de l’his­toire de l’es­cla­vage aux États-Unis. Ce qu’on a ap­pe­lé l’« Un­der­ground Rail­road » n’était pas un vrai che­min de fer sou­ter­rain, mais un ré­seau de routes clan­des­tines et de planques par le­quel des es­claves fuyèrent les plan­ta­tions, entre 1820 et 1860. Whi­te­head, lui, a ma­té­ria­li­sé ce ré­seau en si­tuant son ac­tion dans un vrai train. Une mé­ta­phore qui lui « per­met­tait d’ex­plo­rer plu­sieurs mondes al­ter­na­tifs » . Son Un­der­ground Rail­road à lui ra­conte le pé­riple d’une jeune es­clave noire, Co­ra, qui s’évade d’une plan­ta­tion de Géor­gie et, re­mon­tant de la Ca­ro­line du Sud à l’In­dia­na, passe par le Ten­nes­see, l’Ok­la­ho­ma et même New York, tra­quée par un im­pi­toyable chas­seur d’es­claves. Du che­min de fer clan­des­tin, Whi­te­head a choi­si de faire un vé­ri­table ré­seau fer­ré, avec ses gares, ses lo­co­mo­tives, ses ­tun­nels et ses ga­le­ries sou­ter­raines aus­si in­quié­tantes que fée­riques. Réa­liste et pro­fon­dé­ment poé­tique, c’est ici une rayon­nante ré­flexion sur la place de l’homme noir dans la so­cié­té. D’hier, et d’au­jourd’hui. Un écri­vain de grande in­ten­si­té.

U Hu­bert Ar­tus

Un­der­ground Rail­road, de Col­son Whi­te­head, tra­duit de l’an­glais (États-Unis) par Serge Chau­vin. Éd. Al­bin Mi­chel/coll. Terres d’Amé­rique, 416 pages, 22,90 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.