Les dindes de la farce

Causette - - CINÉMA - THÉÂTRE - LIVRES - MUSIQUE - PITCHOUS -

La bonne re­cette d’un pa­triar­cat réus­si ? Un bon ki­lo d’in­éga­li­tés d’ori­gine « na­tu­relle », une boîte de conserv(atisme), une cuillère te­nue par la main non par­ta­geuse des hommes et une pin­cée de culpa­bi­li­sa­tion de nos corps. Dans Fai­mi­nisme, quand le sexisme passe à table, la jour­na­liste de Slate.fr No­ra Bouaz­zou­ni ob­serve l’ali­men­ta­tion et la cui­sine comme des champs d’étude du sexisme, et ce, dès l’avè­ne­ment des so­cié­tés pré­his­to­riques de chas­seurs-cueilleurs. À l’époque, les hommes confis­quèrent l’ou­til de chasse aux femmes, à qui il in­com­bait d’en­fan­ter. Et les choses ne se sont pas vrai­ment amé­lio­rées de­puis : hommes chefs, femmes re­lé­guées aux four­neaux du foyer ; hommes ex­ploi­tant des terres, femmes ou­vrières agri­coles et ex­ploi­tées. La par­tie la plus in­té­res­sante de ce court et ef­fi­cace ou­vrage est peut-être celle liant fé­mi­nisme et vé­gé­ta­risme : qu’on mange de la viande ou pas, le mou­ve­ment éco­fé­mi­niste mé­rite d’être com­pris et di­gé­ré. Bon ap’ mi­li­tant ! U A. C.

Fai­mi­nisme, quand le sexisme passe à table, de No­ra Bouaz­zou­ni.

Éd. Nou­ri­tur­fu, 120 pages, 14 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.