Ame­ri­can

Causette - - BORBORYGMES -

Ste­phen Shames a-t‑il été pous­sé par une sorte de dé­ter­mi­nisme pa­tro­ny­mique à pho­to­gra­phier le ver­so hon­teux des clin­quantes an­nées 1960 amé­ri­caines ? Hé­ri­tier de la Pho­to League, ce grou­pe­ment de pho­to­graphes cher­chant, des an­nées 1930 à 1950, à mettre l’ap­pa­reil « entre les mains de pho­to­graphes hon­nêtes » pour mon­trer sans fard la so­cié­té amé­ri­caine, le na­tif du Mas­sa­chu­setts a pas­sé de longues an­nées à cap­tu­rer ses amis des Black Pan­thers, mais aus­si la pau­vre­té in­fan­tile, fléau des an­nées 1980. Le com­mis­saire d’ex­po­si­tion de la ré­tros­pec­tive qui lui est consa­crée à Gen­tilly dit de Ste­phen Shames qu’il « af­firme la ­pho­to­gra­phie comme un ob­jet de ré­forme des in­éga­li­tés ». Ain­si, le pu­blic est un ac­teur dont la res­pon­sa­bi­li­té pre­mière est de voir.

U

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.