LA CLASSE

Causette - - ON NOUS PREND POUR DES QUICHES ! - M. P.

Dans l’op­tique de s’ali­gner sur le stan­ding du quar­tier hup­pé de Gin­za dans la­quelle elle est si­tuée, l’école élé­men­taire pu­blique ­Tai­mei, à To­kyo, a vou­lu ha­biller ses élèves avec des uni­formes si­glés de la marque de luxe ita­lienne Ar­ma­ni. L’en­semble, qui peut être ache­té ac­com­pa­gné d’un sac, coûte la ba­ga­telle de 80 000 yens (600 eu­ros) aux pa­rents d’élèves. Tel­le­ment chic ! Cette col­lec­tion d’uni­formes « digne de Gin­za », se­lon les mots de la di­rec­tion ci­tée par le Ja­pan Times, a été conçue spé­cia­le­ment pour cet éta­blis­se­ment.

As­sez ou­vert en ma­tière de style et bien dé­ci­dé à res­pec­ter le b.a.-ba d’un pro­ces­sus d’ap­pel d’offres, le dir­lo avait fait le tour des autres échoppes de chif­fons du quar­tier (Bur­ber­ry, Cha­nel, Her­mès…) avant de trou­ver un ac­cord avec Ar­ma­ni. Alors que l’école se plie en quatre pour par­ti­ci­per à l’in­té­gra­tion des en­fants dans la vie de quar­tier, fi­gu­rez­vous que cer­tains pa­rents ont trou­vé à re­dire ! Face au tol­lé, le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion a es­sayé de tem­po­ri­ser, pré­ci­sant que les uni­formes étaient des « vê­te­ments stan­dards » que les élèves n’étaient pas for­mel­le­ment obli­gés de por­ter. Mais ces fins pé­da­gogues doivent re­gret­ter leur « réforme » ves­ti­men­taire : aux der­nières nou­velles, l’école Tai­mei au­rait dû em­bau­cher des vi­giles à ses abords, des cas d’agres­sion des pe­tiots en Ar­ma­ni ayant été ­si­gna­lés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.