CLA­RISSE GOROKHOFF : LA SUITE ET LES IDÉES

Causette - - CULTURE -

Il y a un an, son pre­mier ro­man ra­con­tait une dé­fla­gra­tion amou­reuse, phy­sique, politique : De la bombe (re­com­man­dé par Cau­sette). Quand dé­bute Casse-gueule, une cer­taine Ava Lau­ren Grace Zur­guin­ther est vic­time d’une agres­sion en bas de chez elle : vi­sage en ruine, nez dé­chi­que­té. Pour se re­ta­per, elle a cette force de frappe vis­sée à l’âme : pour elle, « la beau­té n’est pas une simple ques­tion de cou­leurs, de formes ni de pro­por­tions. C’est un style. Ce­lui qu’a le mou­ve­ment de ra­vir la fixi­té. La beau­té d’une femme n’est pas une sub­stance, c’est une cir­cons­tance » . Alors, Ava mène sa propre (en)quête, avec pour seul in­dice le pré­nom de l’agres­seur : La­zare. Ce qui la conduit dans une société secrète, réunis­sant des Pa­ri­siens en « tran­si­tion de phase chi­rur­gi­cale ». Cer­tains sont ac­ci­den­tés, d’autres il­lu­mi­nés. Ava s’en sor­ti­ra-t-elle à temps ? Cas­se­gueule suit son fil d’in­trigue, tout en pro­po­sant des ré­flexions sur l’ap­pa­rence, le genre, la dic­ta­ture des dé­ter­mi­nismes. Quelque part entre Georges Ba­taille et Da­vid Cro­nen­berg, il confirme la haute te­nue lit­té­raire d’une sin­gu­lière ro­man­cière. U H. A.

Casse-gueule, de Cla­risse Gorokhoff. Éd. Gal­li­mard, 240 pages, 18,50 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.