BAISERS VOLÉS

Causette - - CULTURE - A. A.

C’est à la fois doux et fou­gueux comme un bai­ser d’ado. Ou tendre, frais et co­lo­ré comme un re­frain pop. Un peu trop lé­ger, peut-être ? Ap­pa­rem­ment. De fait, Ra­fi­ki conte l’his­toire d’amour (se­crète) de deux ly­céennes dans la ville de Nai­ro­bi, au Ke­nya. Au­tant dire que le contexte – po­li­tique, re­li­gieux et fa­mi­lial – n’est ab­so­lu­ment pas fa­vo­rable à cette ro­mance. Ce que montre bra­ve­ment, aus­si, le long-mé­trage de la jeune et très in­dé­pen­dante ci­néaste ke­nyane Wa­nu­ri Ka­hiu. Par­fois avec hu­mour, tou­jours avec dé­li­ca­tesse, elle ne lâche rien ; fil­mant aus­si bien la sen­sua­li­té joyeuse des jeunes filles que la bru­ta­li­té pa­triar­cale de leur en­vi­ron­ne­ment. Une bru­ta­li­té qui fi­ni­ra, évi­dem­ment, par les rat­tra­per. Sans sur­prise, Ra­fi­ki – qui a été pré­sen­té en avant-pre­mière mon­diale au Fes­ti­val de Cannes – a été cen­su­ré dans son pays.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.