Pa­lais de jus­tice : les avo­cats ac­cusent

Causeur - - Actualité -

En marge des Ba­ti­gnolles, le tri­bu­nal de grande ins­tance des­si­né par Ren­zo Pia­no a été inau­gu­ré en avril der­nier. Porte de Cli­chy, les 160 mètres de hau­teur de ce pro­duit Bouygues en font la deuxième plus haute tour de Paris, où tran­sitent 4 000 sa­la­riés et 5 000 vi­si­teurs par jour. Mais cour d'ap­pel, cour d'assises, chambre d'ins­truc­tion et Cour de cas­sa­tion ont été main­te­nues sur l'île de la Ci­té. Pour les avo­cats comme Me William Word, l'écar­tè­le­ment constant d'un bout à l'autre de Paris est rude. « Pour plai­der le même jour du tri­bu­nal à la cour d’ap­pel, on n’avait qu’à chan­ger de cou­loir ou d’étage. Là, on est obli­gé de cou­rir. » Et les ter­rasses vé­gé­ta­li­sées ne suf­fisent pas à don­ner du ca­chet à ce bâ­ti­ment aus­si im­pres­sion­nant de l'ex­té­rieur qu'asep­ti­sé à l'in­té­rieur. La sym­bo­lique de la Jus­tice s'y ré­sume à une pauvre pe­tite ba­lance noyée dans une cor­dillère d'es­ca­la­tors blancs sans âme. Exas­pé­ré par ce dé­cor à la Play­time, Me Word dé­nonce « une at­mo­sphère ul­tra sé­cu­ri­sée, avec des boxes vi­trés dans les salles d’au­dience et des avo­cats obli­gés de bad­ger par­tout ». Voi­là une bonne rai­son de se te­nir à car­reau… •

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.