Mas­sacre de juifs à Metz

Causeur - - Pas D'amalgame -

pen­dant la pre­mière croi­sade, Au­guste Mi­gette, 1850. « L’af­fai­blis­se­ment de l’es­prit de croi­sade ne fut pas une marque de pro­grès mo­ral, mais une preuve de dé­ca­dence. » (Des­tin fran­çais,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.