La tem­pé­ra­ture

Chats d'Amour - - SANTÉ -

La tem­pé­ra­ture du chat est une in­for­ma­tion dont il est im­por­tant de dis­po­ser avant de té­lé­pho­ner à son vé­té­ri­naire. Prendre la tem­pé­ra­ture d’un chat peut sembler une opé­ra­tion im­pos­sible pour qui est no­vice en la ma­tière, mais si on pro­cède cal­me­ment, dou­ce­ment et en confiance avec son ani­mal, ce­la peut de­ve­nir une rou­tine. Uti­li­sez un ther­mo­mètre rec­tal pour hu­main ja­mais un ther­mo­mètre oral. Se­couez-le jus­qu’à ce qu’il at­teigne 35,5°C puis lu­bri­fiez-le avec de la vaseline. Un ther­mo­mètre di­gi­tal peut écour­ter la cor­vée et évite les risques d’em­poi­son­ne­ment au mer­cure en cas de bris.

Une se­conde per­sonne peut te­nir la tête du chat dans une main et avec l’autre te­nir les pattes avant au ni­veau des coudes (ja­mais des pieds !) pour pré­ve­nir les op­por­tu­ni­tés de bles­sure et don­ner à l’ani­mal un sen­ti­ment de sé­cu­ri­té. Lui par­ler d’une voix douce cal­me­ra votre chat. S’il n’y a pas d’as­sis­tant, ins­tal­lez le chat sur un plan, sou­le­vez-lui la queue bien droit avec une main, pla­cez votre coude sur le corps de fa­çon à blo­quer votre chat et in­sé­rez le ther­mo­mètre avec l’autre main. Si le chat ré­siste, il peut être né­ces­saire de le rou­ler dans une ser­viette de toi­lette en ne lais­sant que tête et anus ex­po­sé. Pla­cez le ther­mo­mètre dou­ce­ment et lé­gè­re­ment mais avec une pres­sion conti­nue contre l’anus. Ne for­cez pas brus­que­ment ou vous ris­quez de bless­ser votre chat.Au dé­but, les muscles rec­taux op­po­se­ront une ré­sis­tance mais ils se re­laxe­ront en cas douce pous­sée conti­nue. Pa­tience et temps se­ront né­ces­saires pour ef­fec­tuer la ma­noeuvre. In­sé­rez le ther­mo­mètre d’en­vi­ron 2 à 3 cen­ti­mètres et at­ten­dez entre une et deux mi­nutes dans le cas d’un ther­mo­mètre rec­tal en verre et 60 se­condes ou jus­qu’au «bip» dans le cas d’un ther­mo­mètre électronique. Si il n’est pas pos­sible d’ob­te­nir la tem­pé­ra­ture rec­tale, on peut avoir une es­ti­ma­tion en pla­çant le ther­mo­mètre deux à trois mi­nutes sous l’ais­selle d’une patte avant ou sous l’aine entre les cuisses. Ne pla­cez ja­mais un ther­mo­mètre dans la bouche d’un chat ! Les chats mordent ce qu’ils ont entre les lèvres, c’est un mé­ca­nisme de dé­fense to­ta­le­ment ins­tinc­tif.

La tem­pé­ra­ture nor­male d’un chat se si­tue entre 38°C et 39,2°C et consti­tue un signe de dan­ger à par­tir de 40,5ºC. Une tem­pé­ra­ture dé­pas­sant les 42°C est une me­nace de mort si elle est cau­sée par un coup de cha­leur ou par épui­se­ment (cette si­tua­tion re­quière un bain froid en at­ten­dant le vé­té­ri­naire). Heu­reu­se­ment dans d’autres cas de fièvres ex­trêmes, le chat n’est pas ex­po­sé aux dom­mages cé­ré­braux connus chez l’Homme.

Te­nir la queue bien droite avec une main et in­sé­rer le ther­mo­mètre avec l’autre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.