OREILLES

Chats d'Amour - - SANTÉ -

Re­tour­nez dé­li­ca­te­ment l’oreille par le haut et exa­mi­nez la sur­face in­terne et le ca­nal de l’oreille. Les oreilles doivent être propre et leur cou­leur claire et ro­sée. Toute perte, rou­geur, bour­sou­flure ou odeur est anor­male. N’es­sayez pas de net­toyer le conduit des oreilles de votre chat, son­der l’in­té­rieur du ca­nal de l’oreille peut ag­gra­ver le pro­blème et aus­si pro­vo­quer des in­fec­tions.

Un chat qui se gratte les oreilles et se­coue la tête est in­fes­té d’aca­riens. Si vous ob­ser­vez un dé­pôt mar­ron fon­cé ou noi­râtre à l’in­té­rieur du conduit ou des pa­villons, votre chat est in­fec­té. Les dé­man­geai­sons en­gen­drées sont très désa­gréables pour l’ani­mal (il se gratte les oreilles en gé­mis­sant). Si les pa­villons sont pleins de cire noire, en­le­vez les éven­tuels amas noirs vi­sibles en vous ser­vant dé­li­ca­te­ment d’une pince à épi­ler (si gros mor­ceaux) et de l’es­suie-tout en fai­sant at­ten­tion de ne pas pous­ser vers l’in­té­rieur. At­ten­tion, n’uti­li­sez ja­mais de pro­duits vé­té­ri­naires an­ti-aca­rien (pas d’Ori­der­myl, ni d’autre pro­duits pour les oreilles) car ils contiennent du lin­dane qui est un poi­son neu­ro­toxique mor­tel. Les chats meurent s’ils en in­gèrent quelques traces en fai­sant leur toi­lette. Le lin­dane passe à tra­vers la peau et s’ac­cu­mule dans le moelle os­seuse, le cer­veau et les reins, y cau­sant des dé­gâts : il per­turbe le fonc­tion­ne­ment du foie, pro­vo­quant des symp­tômes sui­vants : maux de tête, maux de ventre, fa­tigues, né­vral­gies, ir­ri­ta­bi­li­té et dé­prime. En cas d’usages rares, le chat sur­vit un bon mo­ment, mais ses or­ganes et dé­fenses na­tu­relles s’af­fai­blissent jus­qu’à de de­ve­nir in­ca­pables de rem­plir suf­fi­sam­ment leurs rôles.

Ex­cré­tions de toutes sortes sont anor­males sur les oreilles de

votre chat

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.