LE CHAT : UN ANI­MAL SO­LI­TAIRE ?

Chats d'Amour - - A SAVOIR -

À la dif­fé­rence des hu­mains et des chiens, les chats ne cherchent pas à tout prix de la com­pa­gnie. Ils peuvent tis­ser des liens très forts avec les hu­mains ou avec leurs congé­nères, mais la so­li­tude leur convient tout au­tant, du mo­ment qu’ils sa­tis­font leur be­soin d’espace et d’ac­ti­vi­té. Si un chat semble heu­reux seul, il n’est donc pas obli­ga­toire de lui trou­ver un com­pa­gnon. autres. Un chat de tem­pé­ra­ment in­quiet, qui a ten­dance à se ca­cher, risque d’être stres­sé par l’ar­ri­vée d’un chat au­da­cieux et pré­fè­re­ra un chat calme. Un chat âgé au­ra du mal à gé­rer la pré­sence d’un cha­ton tur­bu­lent. Un chat qui a tou­jours vé­cu seul au­ra du mal à s’ha­bi­tuer à un co­lo­ca­taire, sur­tout dans un pe­tit ap­par­te­ment. Si pos­sible, pri­vi­lé­giez l’adop­tion de deux chats de même sexe et de la même fa­mille pour amé­lio­rer l’harmonie gé­né­rale. avoir éloi­gné le ou les autres chats.

Une fois sur deux, l’ar­ri­vée d’un nou­veau chat dé­clenche des ré­ac­tions de peur ou d’hos­ti­li­té chez les autres félins du foyer. Voi­ci quelques conseils pour que leur co­ha­bi­ta­tion se passe le mieux pos­sible.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.