• LES VERS DU CHAT RONDS OU ASCARIS

Chats d'Amour - - SANTÉ -

(ex: Toxo­ca­ra ca­ti) qui se logent dans l’in­tes­tin grêle du cha­ton, forment des pe­lotes. Ils peuvent pro­vo­quer des re­tards de crois­sance et oc­ca­sionnent par­fois un risque d’oc­clu­sion in­tes­ti­nale. Leur dé­tec­tion peut se faire par la pré­sence d’un ventre bal­lon­né et de troubles di­ges­tifs. tous deux res­pon­sables de troubles di­ges­tifs : diar­rhées pro­fuses pou­vant en­traî­ner une déshy­dra­ta­tion et un amai­gris­se­ment. • Les giar­dias : pro­to­zoaires mi­cro­sco­piques, pré­sents sur la mu­queuse de l’in­tes­tin grêle. • Les coc­ci­dies : ils sont in­gé­rés par consom­ma­tion de kystes pré­sents sur le sol ou par in­ges­tion de proies comme des sou­ris. L’une de ces coc­ci­dies est un pa­ra­site trans­mis­sible à l’homme : il s’agit d’un toxo­plasme, nom­mé Toxo­plas­ma gon­dii. jours pré­cé­dant la mise bas ain­si que le mois sui­vant. • Chez le cha­ton, la ver­mi­fu­ga­tion est à ef­fec­tuer à l’âge d’1 mois puis à 3 mois et à 6 mois. • Chez le chat adulte, un r ythme de 2 fois par an est en­suite conseillé. Cli­quez ici pour en sa­voir plus sur le ver­mi­fuge pour chat ou pour­quoi ver­mi­fu­ger un chat

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.