Pour voya­ger, le chat a be­soin :

Chats d'Amour - - PRATIQUE -

- D’un pa­nier de trans­port. Il est obli­ga­toire, car le chat peut avoir peur du­rant le voyage et, s’il est lais­sé en li­ber­té, se ré­fu­gier dans les re­coins les plus dif­fi­ciles d’ac­cès de la voi­ture, y com­pris les pé­dales, avec des consé­quences dra­ma­tiques. Il est éga­le­ment conseillé de re­cou­vrir le sac trans­port chat d’une lé­gère toile en co­ton clair qui isole le fé­lin de l’ex­té­rieur et lui ga­ran­tit fraî­cheur et pro­tec­tion. - D’eau et de nour­ri­ture. On les donne avant le dé­part ; la nour­ri­ture par pe­tites quan­ti­tés, car il est ex­trê­me­ment im­pro­bable qu’un chat boive ou mange quand il est stres­sé par le voyage. - D’une alèse ab­sor­bante. En ce qui concerne les ex­cré­ments et l’urine, il est pos­sible qu’en ré­ac­tion au stress le chat réus­sisse à tout re­te­nir pen­dant plus de 24 heures : rap­pe­lons que le chat est na­tu­rel­le­ment néo­pho­bique, c’est-à-dire qu’il n’aime pas les chan­ge­ments d’ha­bi­tude et ap­pré­cie peu les nou­veau­tés. Il est ce­pen­dant ju­di­cieux de pla­cer sys­té­ma­ti­que­ment sur le fond du pa­nier une alèse ab­sor­bante de type je­table. - De pro­tec­tion. Pour le bien du chat, et le nôtre, il ne faut pas faire sor­tir le chat de son pa­nier de trans­port, même pas en cas d’ar­rêt sur une aire de re­pos. Un bruit in­at­ten­du ou un mou­ve­ment brusque pour­raient l’af­fo­ler et le faire fuir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.