Un sou­ci bien­fai­teur

Cheval Pratique - - Le Forum Des Lecteurs -

Je de­viens de plus en plus en­cline à soi­gner mon che­val avec des pro­duits na­tu­rels. Lec­trice de Che­val Pra­tique de­puis plu­sieurs an­nées, j’ai mal­heu­reu­se­ment éga­ré beau­coup de nu­mé­ros de ma col­lec­tion lors de dif­fé­rents dé­mé­na­ge­ments. Il me semble pour­tant que vous aviez réa­li­sé une sé­rie de fiches met­tant en avant les qua­li­tés thé­ra­peu­tiques de plantes. Je me sou­viens de celle concer­nant le sou­ci, une fleur très pré­sente dans le jar­din de ma mai­son ac­tuelle. Pour­riez-vous me dire en quoi je peux m’en ser­vir pour mon che­val? @ Ch­ris­tine Du­val

La ré­ponse de Che­val Pra­tique

Le sou­ci, ou ca­len­du­la (pho­to), peut être don­né sous forme sé­chée (ne conser­ver que les pé­tales) à rai­son de 30 g par jour dans la ra­tion comme sti­mu­lant hé­pa­tique. Mais c’est sur­tout en usage ex­terne qu’il est lar­ge­ment uti­li­sé chez le che­val. Sous forme li­quide (en phar­ma­cie), c’est un dés­in­fec­tant pour tout type de plaie. Sous forme d’in­fu­sion : 70 g de fleurs fraîches à mettre dans une théière et ver­ser des­sus 250 ml d’eau bouillante, lais­ser in­fu­ser dix mi­nutes. Vous pour­rez en­suite uti­li­ser cette in­fu­sion comme an­ti­fon­gique dans un cas de pour­ri­ture de four­chette ou de pro­blème de my­cose cu­ta­née. Sous forme de tein­ture : faire ma­cé­rer du­rant deux se­maines la plante fraîche ou sé­chée dans de l’al­cool à 60° (dis­po­nible en phar­ma­cie sous forme de tein­ture mère) ; on peut l’uti­li­ser pure ou di­luée pour les mêmes trai­te­ments ex­ternes. On trouve aus­si sous forme de pom­made ou baume dans le com­merce des pré­pa­ra­tions à base de ca­len­du­la qui aident à la ci­ca­tri­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.