La ré­ponse de Che­val Pra­tique

Cheval Pratique - - Le Forum Des Lecteurs -

Es­pé­rez tout d’abord que votre amie dis­pose tout de même d’un bud­get mensuel pour sub­ve­nir aux be­soins de son fu­tur che­val ! Trêve de plai­san­te­rie, lorsque vous vous por­tez « cau­tion simple », le créan­cier peut vous de­man­der de ré­gler la dette du dé­bi­teur s’il ne paye pas. Tou­te­fois, dans la plu­part des cas, la cau­tion est dite so­li­daire et, dans ce cas, la banque peut vous ré­cla­mer le paie­ment de la dette to­tale sans même s’adres­ser au préa­lable au dé­bi­teur ! Ain­si, on peut vous de­man­der de ré­gler à la place de quel­qu’un alors que ce der­nier au­rait pu faire face à ses en­ga­ge­ments. Votre cau­tion­ne­ment vous en­gage com­plè­te­ment. Le dé­bi­teur peut vous pour­suivre sur vos biens per­son­nels et sur vos re­ve­nus jus­qu’à rè­gle­ment to­tal de la dette de votre amie. La loi exige que vous écri­viez de votre main ce que vous ga­ran­tis­sez. Si l’acte de cau­tion ne com­porte pas

At­ten­tion, ne vous por­tez pas cau­tion à la lé­gère !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.