Cham­pion­nats d’Eu­rope : sous le signe du re­nou­veau

Cheval Pratique - - Actu Sport -

Les com­plé­tistes fran­çais sont at­ten­dus au tour­nant. Cham­pions olym­piques en titre, ils vont de­voir af­fron­ter un nou­veau chal­lenge : les cham­pion­nats d’Eu­rope, qui se dé­rou­le­ront en Po­logne du 17 au 20 août, pré­ci­sé­ment à Str­ze­gom, en Basse Si­lé­sie. La Po­logne ac­cueille cet évé­ne­ment pour la pre­mière fois de­puis sa créa­tion en 1953. C’est une équipe re­nou­ve­lée qui y dé­fen­dra ses chances car il ne reste plus grand-chose de l’équipe olym­pique : As­tier Ni­co­las s’est cas­sé la jambe, Ma­thieu Le­moine a vu son che­val par­tir sous une autre selle et Ka­rim La­ghouag n’a pas réus­si à se re­qua­li­fier. Seul Thi­baut Va­lette se­ra de la par­tie. Le sé­lec­tion­neur Thier­ry Tou­zaint a choi­si de lui ad­joindre une bro­chette de jeunes : ils ont tous au­tour de 30 ans et au­ront en charge de dé­fendre les mé­dailles de bronze conquises il y a deux ans. Il n’est pas in­ter­dit d’es­pé­rer mieux mais la concur­rence est rude. Fa­vo­ri, Mi­chael Jung lorgne sur une qua­trième mé­daille d’or in­di­vi­duelle. Ce se­rait du ja­mais vu, mais on n’ar­rête comme ça pas le rou­leau com­pres­seur al­le­mand. Sur les trois der­niers cham­pion­nats d’Eu­rope, ils ont conquis l’or et l’ar­gent in­di­vi­duel, et donc fa­ci­le­ment l’or par équipe ! C’est cette mé­daille qui manque au pal­ma­rès de l’en­traî­neur na­tio­nal, la mo­ti­va­tion des troupes est forte. Après avoir vu les Ger­mains à l’oeuvre à Aix-la-Cha­pelle, on peut dire que ce se­ra dif­fi­cile… Mais pas im­pos­sible.

1 THO­MAS CARLILE & UPSILON

C’est le couple ve­dette et pour­tant c’est leur pre­mière sé­lec­tion en équipe de France. Si le ca­va­lier fai­sait dé­jà par­tie de la pré­cé­dente équipe eu­ro­péenne, c’est une pre­mière pour son éta­lon gris. Nor­mal, il n’a que 9 ans. Il se­ra la pièce maî­tresse de l’équipe. Ce phé­no­mène a der­rière lui 13 par­ti­ci­pa­tions in­ter­na­tio­nales et au­tant de po­diums, et il n’y a au­cune rai­son qu’il en soit au­tre­ment à Str­ze­gom.

2 SIDNEY DUFRESNE & TRÉ­SOR MAIL

Les pe­tits nou­veaux de l’équipe. Si Sidney a bâ­ti sa ré­pu­ta­tion sur ses nom­breuses vic­toires en cross in­door, ce se­ra sa pre­mière ap­pa­ri­tion en équipe de France. Il est, mine de rien, le plus ex­pé­ri­men­té du lot. Tré­sor est l’autre éta­lon de l’équipe, comme Upsilon il a fait forte im­pres­sion sur ses der­niers cross.

3 GWENDOLEN FER & TRAUMPRINZ

La touche fé­mi­nine de l a sé­lec­tion. Gwendolen était de la par­tie des der­niers cham­pion­nats d’Eu­rope. Elle par­ti­ci­pait en in­di­vi­duel et ce­la ne s’était pas très bien pas­sé. Cette fois, elle dis­pose en son beau tra­khe­ner d’une mon­ture plus fiable.

4 MAXIME LIVIO

Au 5e rang mon­dial, Maxime est le plus ca­pé du lot. Il signe son re­tour en équipe de France après sa dis­qua­li­fi­ca­tion des JEM de Caen. Nous ne sa­vons pas en­core qui d’Opium de Ver­rière ou Qa­lao des Mers se­ra son par­te­naire. Pro­ba­ble­ment le pre­mier, Maxime ré­ser­vant le se­cond pour Burgh­ley puis­qu’il ta­lonne Mi­chael Jung au chal­lenge des CCI 4*.

5 DONATIEN SCHAULY & PIVOINE DES TOUCHES

L’Ad­ju­dant a dé­jà connu trois par­ti­ci­pa­tions en cham­pion­nats mais rien de­puis les JO de Londres. Il forme avec la seule ju­ment de l’équipe le couple le plus an­cien. Cette com­pli­ci­té les a me­nés à la 2e place du CCI 3* de Sau­mur cette an­née.

6 THI­BAUT VALLETTE & QING DU BRIOT

Le Lieu­te­nant-Co­lo­nel et son che­val sont les seuls res­ca­pés de l’équipe vic­to­rieuse à Rio. Du haut de ses 43 ans, c’est le doyen de l’équipe et pa­ra­doxa­le­ment le moins ex­pé­ri­men­té. Tous ses co­équi­piers ont au moins deux fois plus de tours au comp­teur. Avec Qing, la sai­son a été en dents de scie mais on les sait ca­pables du meilleur puis­qu’ils étaient sur le po­dium in­di­vi­duel il y a deux ans. Guillaume Gré­goire

1 2 4 3 5 6

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.