Vic­tor Le­vecque La pe­tite bête qui monte!

À 19 ans, son pal­ma­rès na­tio­nal et in­ter­na­tio­nal laisse pan­tois et il a en­core tout l’ave­nir de­vant lui. Membre de l’équipe de France de concours com­plet, il est am­bas­sa­deur de la gé­né­ra­tion 2024.

Cheval Pratique - - Le Parcours De… - Texte : Chris­tophe Her­cy. Pho­tos : coll. pri­vée (sauf men­tion)

Ses tout dé­buts, Vic­tor, né le 21 juin 1998, les ef­fec­tue à l’âge de 3 ans au po­ney­club de Ram­bouillet, puis à l’UCPA de Saint-Lé­ger-en-Yve­lines, où ré­side la fa­mille Le­vecque. Mais ce­la ne se pré­sente pas sous les meilleurs aus­pices… « J’avais peur et j’y al­lais en pleu­rant. Je re­fu­sais de mon­ter, je bros­sais mon che­val et ça s’ar­rê­tait là. » Le voi­ci en­suite aux écu­ries de Mont­fort-l’Amau­ry. Il manque, pour consti­tuer l’équipe de com­plet à shet­land, un ca­va­lier, « Les co­pains m’ont de­man­dé si ce­la m’in­té­res­se­rait », et voi­là com­ment, à 7 ans, sans que Vic­tor par­vienne au­jourd’hui en­core à l’ex­pli­quer, s’est pro­duit le dé­clic, un en­goue­ment pour la com­pé­ti­tion ! Le shet­land avec le­quel il in­tègre le team de Mont­fort ré­pond au nom de Per­cy. Signe par­ti­cu­lier : il n’avance pas ! Mais avec lui Vic­tor dis­pute son pre­mier cham­pion­nat de France à La­motte-Beu­vron (41). Phi­lippe, le père de Vic­tor, est un chef d’en­tre­prise qui pra­ti­qua le CSO en tant que ca­va­lier ama­teur. En en­cou­ra­geant son aî­né, il dé­couvre le mi­lieu du com­plet. En ef­fet, Vic­tor est son aî­né ; suivent Char­lotte, pas du tout bran­chée équi­ta­tion, même si elle vient en concours s’oc­cu­per des che­vaux, et un pe­tit frère, Maxime, qui cette an­née a pris part à ses pre­mières épreuves. Vic­tor, lui, a un rêve : tour­ner en Grands Prix, mais pour y par­ve­nir, il faut tour­ner la page avec Per­cy. Lui suc­cède Ja­va, un po­ney B « que j’ai tou­jours à la re­traite à l’écu­rie. » En 2007, Phi­lippe Le­vecque a l’idée de créer une struc­ture, bap­ti­sée Equi-pol, dont la de­vise est « Le pied à l’étrier », pour per­mettre à Vic­tor d’at­teindre ses ob­jec­tifs. Créée en 2010, Equi-pol quitte Mont­fort en 2012 pour re­joindre l’en­ceinte du ha­ras de Bo­ry, à La Bois­sière-École (78). Dans son en­ti­té, il in­tègre Alexis Bon­nard, que Vic­tor consi­dère comme son grand frère. Alexis n’est pas is­su du sé­rail, et le père de Vic­tor lui fait pas­ser le mo­ni­to­rat, les per­mis ad hoc, en contre­par­tie de quoi il coache son fils. « Alexis m’a ame­né à mes quatre pre­miers cham­pion­nats d’Eu­rope, dont deux à po­ney. » Cô­té mon­ture, ar­rive un po­ney D de 5 ans, Qua­li­tat des Bour­dons. Entre 2009 et 2013, lui et Vic­tor vont dis­pu­ter no­tam­ment quatre cham­pion­nats de France. Pour le dres­sage, Vic­tor de­puis 2012, fait ap­pel à Pierre Can­na­me­la ; pour l’obs­tacle, il sol­li­cite Cé­dric An­got de­puis l’an der­nier. À la même pé­riode, au terme des cham­pion­nats d’Eu­rope Ju­niors, le coa­ching d’Alexis prend fin, Vic­tor de­mande alors à son mo­dèle, Maxime Livio, d’être son en­traî­neur ré­fé­rant. « Il gère son écu­rie comme on gère une en­tre­prise, la seule ma­nière de du­rer dans le temps. » L’autre per­sonne qui compte pour Vic­tor est Odile, sa ma­man. Dé­co­ra­trice d’in­té­rieur, son rôle a été dé­ter­mi­nant sur la ges­tion des études me­nées par son fils, le­quel, ti­tu­laire d’un Bac ES men­tion Bien, fait son en­trée à Sciences Po. Pour as­su­rer la tran­si­tion po­ney/che­val, Vic­tor peut comp­ter sur Phu­nam­bule des Auges, un che­val tour­nant sur des concours Ama­teur 1 et Élite. « C’est avec lui avec qui j’ai fait toutes mes épreuves les plus im­por­tantes. » Ont re­joint de­puis son pi­quet RNH Mc Us­ti­nov, In­die­go de Lau­zelle, Gi­ral­di et Lilly Mar­len 15. Entre 2012 et 2016, Vic­tor cu­mule : qua­druple cham­pion de France Ju­niors (2012, 2014, 2015, 2016), mé­daille de bronze in­di­vi­duelle et d’ar­gent par équipe aux cham­pion­nats d’Eu­rope Po­ney (2013), cham­pion d’Eu­rope in­di­vi­duel et par équipe aux cham­pion­nats d’Eu­rope Po­ney (2014), vice-cham­pion d’Eu­rope en in­di­vi­duel et par équipe aux cham­pion­nats d’Eu­rope Ju­niors (2015 et 2016). Au­jourd’hui, au cô­té d’As­tier Ni­co­las et de Fran­çois Le­mière, Vic­tor Le­vecque par­ti­cipe au cir­cuit Grand Na­tio­nal sous les cou­leurs d’EquiT­hème et de Loen La­bo­ra­toires. Entre grandes études et car­rière à haut ni­veau, le jeune homme consacre aux siens le peu de temps libre qu’elles lui laissent. Vic­tor Le­vecque est aus­si très en­ga­gé dans l’as­so­cia­tion les P’tits Cracks, dont il est par­rain, la­quelle or­ga­nise des ba­lades équestres pour les en­fants at­teints du can­cer. Sur la route des JO 2024, aux­quels il rêve de par­ti­ci­per, il vise le cham­pion­nat du monde des -25 ans, mais il a en­core le temps !

3

1

4

2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.