Mon der­by à moi

Par Char­lotte Guille­min

Cheval Pratique - - Découverte -

Les der­bys en ama­teur sont peu cou­rants. C’est dom­mage, car tel­le­ment amu­sant ! La rai­son ? Ils sont vrai­ment com­pli­qués à or­ga­ni­ser, il faut réunir plu­sieurs pistes, créer de toutes pièces des obs­tacles na­tu­rels car, bien sou­vent, les struc­tures équestres ne sont pas équi­pées de grand-chose d’autre qu’une butte, et en­core… et c’est dé­jà pas mal ! J’ai eu l’oc­ca­sion d’en cou­rir un au mois de mai der­nier. C’était au do­maine équestre des Brosses, à Coul­lons (45). L’or­ga­ni­sa­teur avait, pour ce faire, réuni trois car­rières. Dans la pre­mière et la troi­sième, il avait dis­po­sé un mé­lange d’obs­tacles clas­siques ou d’as­pect na­tu­rel. Dans la se­conde, il s’agis­sait d’ef­fec­tuer dans les deux sens des pas­sages obli­gés dans un ga­lop très sou­te­nu. 21 obs­tacles en tout, un par­cours de plus de 2 mi­nutes, com­pa­ré à la soixan­taine de se­condes ha­bi­tuelles. Tout était in­édit. Ma coé­qui­pière Clé­men­tine, pour qui c’était aus­si la pre­mière fois, et moi nous sommes vrai­ment écla­tées ! Elle a as­su­ré, étant don­né qu’elle a fi­ni 3e. Quant à moi j’ai vrai­ment bien com­men­cé, Cho­pin y al­lait fran­che­ment, et puis… il a glis­sé, et nous sommes tom­bés tous les deux. Nous étions un peu son­nés, mais pas de mal, juste de la dé­cep­tion et une grande frus­tra­tion pour moi de ne pas avoir pu fi­nir. À re­faire !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.