Coups de coeur

Le so­ma­li

City Pattes - - CHIENS & CHATS -

Dans les an­nées 50, quelques cha­tons à poils mi-long ont dé­ci­dé de faire une pe­tite farce à la gé­né­tique en ap­pa­rais­sant dans des por­tées d’abys­sins, race qui se veut être ex­clu­si­ve­ment à poils courts. Cer­tains éle­veurs et ama­teurs amé­ri­cains sé­duits par la beau­té de cette spé­ci­fi­ci­té, dé­ci­dèrent de la dé­ve­lop­per jus­qu’à ce qu’elle soit re­con­nue comme une race à part en­tière sous le nom de so­ma­li à la fin des an­nées 60.

UNE BEAU­TÉ SAU­VAGE

Le so­ma­li (sur­nom­mé "chat écu­reuil" ou en­core "chat re­nard" pour sa queue en pa­nache) pos­sède une beau­té sau­vage et une élé­gance royale. Les va­rié­tés de robes sont nom­breuses : cho­co­lat, can­nelle, sil­ver ou en­core bleue…

Comme s'il avait vi­sion­né le der­nier tu­to Make up sur You­tube ses grands yeux en amande semblent avoir été sou­li­gnés par un trait d’eye­li­ner et un fard à pau­pière nude pour faire res­sor­tir leur belle cou­leur or ou noi­sette en pas­sant par le vert. Très ex­pres­sifs, ils au­ront tou­jours l’air de vous dire quelque chose.

UN CHAT À LA FOIS IN­DÉ­PEN­DANT ET AFFECTUEUX

Tout comme l’abys­sin, le so­ma­li est un chat in­tel­li­gent et très vif. C’est un pe­tit fou­fou tou­jours de bonne hu­meur. Les cha­tons sont d’in­fa­ti­gables joueurs, prêts à grim­per par­tout et à ta­per dans une balle en pa­pier du­rant des heures.

Même s'il peut très bien s’adap­ter en ap­par­te­ment, il s’épa­noui­ra plei­ne­ment dans une mai­son avec jar­din et un arbre se­rait le must pour ce pe­tit grim­peur in­vé­té­ré !

Ayant par­fois be­soin d’un peu d’in­dé­pen­dance, il reste un chat très câ­lin et convi­vial. Ai­mant se faire re­mar­quer, il est du genre à faire l’in­té­res­sant de­vant vos in­vi­tés en se lan­çant spon­ta­né­ment dans une course folle au mi­lieu du sa­lon du­rant l’apé­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.