I

City Ride - - La Une -

nu­tile de cher­cher pen­dant des heures une pe­tite marque de fri­vo­li­té sur ce vé­lo, il n’y en a pas. Ce Wi­no­ra ne tente pas de vous sé­duire par un de­si­gn ori­gi­nal, des cou­leurs cha­toyantes ou des ac­ces­soires ori­gi­naux. Il est ré­so­lu­ment tour­né comme son nom l’in­dique, vers le confort et l’ef­fi­ca­ci­té. Ques­tion look, le vé­lo est donc plu­tôt aus­tère : robe blanche et noire, lignes fluides, com­munes mais classes... Le poste de pi­lo­tage est d’une so­brié­té in­croyable : on y trouve une pe­tite console ser­vant à en­clen­cher l’as­sis­tance et à re­pé­rer son ni­veau, et c’est tout. Rien de bien ex­ci­tant en somme ! On ap­pré­cie­ra ce­pen­dant la belle in­té­gra­tion de la bat­te­rie, sur le porte-ba­gages. Vous l’au­rez com­pris, ce n’est pas sur ce plan du de­si­gn qu’il se dé­mar­que­ra des autres pro­duits exis­tants sur le marché. Au ni­veau des équi­pe­ments, le Wi­no­ra C0 8 G pré­sente plu­tôt bien. Le rap­port prix/ équi­pe­ment est même très in­té­res­sant : il re­çoit une fourche et une tige de selle sus­pen­dues de bonne qua­li­té et au fonc­tion­ne­ment ef­fi­cace, une trans­mis­sion Shi­ma­no de huit vi­tesses à pi­gnons, des freins V-brake et un mo­teur à la roue avant de la marque TransX. La qua­li­té des garde-boue est à no­ter : il en res­sort un sen­ti­ment de so­li­di­té qui ne fait pas craindre de les re­trou­ver de guin­gois au moindre choc. Ce n’est pas grand-chose, mais c’est qua­li­ta­tif ! Le phare ar­rière Tre­lock est di­rec­te­ment in­té­gré à la bat­te­rie, alors que le feu avant à Led fonc­tionne grâce au moyeu dy­na­mo. Un res­sort de rap­pel, as­sez ferme, per­met de gar­der une di­rec­tion droite lorsque le vé­lo est po­sé à l’ar­rêt sur sa bé­quille, et pro­cure une sta­bi­li­té de la di­rec­tion ir­ré­pro­chable. Ce pe­tit dé­tail prend toute son im­por­tance : ce vé­lo est pré-équi­pé pour re­ce­voir (en op­tion) un siège en­fant ou un top-case sur le porte-ba­gages, et même une car­riole. C’est sur ce type d’équi­pe­ment très pra­tique que la marque al­le­mande se démarque de la concur­rence ! A l’usage, ce Wi­no­ra ne dé­çoit pas. La po­si­tion de pi­lo­tage est confor­table, même si on re­grette l’ab­sence d’une po­tence ré­glable sans ou­til. La forme er­go­no­mique des poi­gnées et la qua­li­té de l’as­sise confortent ce bien-être une fois en selle. Au ni­veau de l’as­sis­tance, le fonc­tion­ne­ment est ir­ré­pro­chable, mais pour pro­fi­ter plei­ne­ment de ses avan­tages au dé­mar­rage, il convient de choi­sir le bon rap­port au préa­lable. Dans le cas contraire, l’en­clen­che­ment peut né­ces­si­ter un tour de pé­da­lier. Mais une fois lan­cé, le vé­lo fait fi du vent ou des côtes. Avec son dé­bat­te­ment de 50 mm, la fourche réa­lise par­fai­te­ment son tra­vail d’ab­sorp­tion. Idem pour la tige de selle sus­pen­due qui com­pense par­fai­te­ment le manque d’amor­ti des pneus. En re­vanche, ces der­niers offrent un ex­cellent ren­de­ment ! On no­te­ra pour fi­nir que, mal­gré son poids de 26,5 kg, ce Wi­no­ra s’em­mène très bien sans as­sis­tance… tant qu’il ne faut pas gra­vir une mon­tagne !

Ce vé­lo ne pro­cure pas beau­coup de sen­sa­tions au ni­veau du pi­lo­tage, mais il est ef­fi­cace…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.