Ré­gime

City Ride - - La Une -

Les fibres n’ont pas pour seul but que de ré­gu­ler le tran­sit in­tes­ti­nal. Elles aident aus­si à faire bais­ser le mau­vais cho­les­té­rol, à aug­men­ter le bon et à pré­ve­nir le dia­bète. Pour un cy­cliste, les fibres peuvent faire la dif­fé­rence entre se sen­tir éner­gique sur le vé­lo et se sen­tir hors du coup. Une étude réa­li­sée par John Kir­wan de Penn­syl­va­nie a mon­tré qu’un homme qui a man­gé des fibres d’avoine et pi­lote son VTT jus­qu’à épui­se­ment, est ca­pable de pi­lo­ter trente minutes de plus que quel­qu’un à qui l’on n’a don­né que du riz souf­flé ou sim­ple­ment de l’eau. Pour­quoi ? Parce que les fibres d’hy­drate de car­bone comme le pain blanc, les jus ou les pâtes sont ra­pi­de­ment ab­sor­bés par les in­tes­tins, pro­vo­quant une ra­pide mon­tée de sucre dans le sang que le corps com­bat par une pro­duc­tion ac­crue d’in­su­line. Ce­la oc­ca­sionne une chute ra­pide du taux de sucre dans le sang. Or, les fibres ra­len­tissent le pro­ces­sus. Il est donc re­com­man­dé de consom­mer au moins 25 g de fibres par jour en man­geant des ali­ments à base de plantes, des fruits et des lé­gumes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.