!nbèce oesAa di­vue romme un oi­seau

Il y a des évé­ne­ments qui peuvent pro­vo­quer des chan­ge­ments ra­di­caux ! C’est l’un d’eux qui a in­ci­té An­gèle Res­ta à se mettre au vé­lo. Un choix qu’elle ne re­grette ab­so­lu­ment pas après un an d’exer­cice !

City Ride - - tie LRtqi6ienne -

(le a des éméne ents dans la mie fui peu­ment mous a ener b vgan­qer motre ’a!on de mim­reL Ae n,est pas nq-le «es­tac heune ’e e dena ifue ins­tal­lée dans le )uèé­ron fui di­ra le von­trai­rej Clle a tro­fué sa moi­ture au pro’it du mé­lo du hour au lende ain apr-s amoir re­trou­mé sa moi­ture man­da­li­séej Ae ’ut la qoutte d,eau fui a ’ait déèor­der le ma­sej Cn la dé­voum­rantc he e suis ditc la moi­tu­rec v,est ’ini » x mant vet éméne entc nq-le «es­tac ’on­da­trive de la so­vié­té oe ilo enc le ye­si­qn au na­tu­reltc se dé­pla!ait es­sen­tielle ent en moi­tu­rec ais aus­si en èus et un peu b mé­loc ais pas au­tant fu,au. hourd,gui » x Aar désor aisc de­puis le ois de han­mier zô c la Re­tite «eine est de­me­nue une réelle pas­sion au point de mou­loir vo en­ver une pe­tite vol­lev­tion de mé­los » “éan oinsc lors­fu,elle n,a pas le vgoiàc elle loue un mé­gi­vule ou en e prunte un au­pr-s de sa ’a ille ou de ses a isj Rour itre gon­ni­tec he n,ai pas ti­ré un trait dé’ini­ti’ sur la moi­ture i e sic b èien e ré’lév­girc si he pou­mais ,en pas­ser he le ’erais sans gé­si­ta­tion x nous an­nonve nq-le amant de par­tir dans l,énu éra­tion des ul­tiples rai­sons fui pour­raient l,in­vi­ter b ouè­lier dé. ’ini­time ent la moi­ture ” évo­no ifues Pplus d,as­su. ran­vec plus de pas­sa­qe b la po pec plus de von­trFle tev­gni­fuec plus d,en­tre­tienL­çc évo­lo­qi­fues Prien de plus évo­lo fue d,user sa propre éner­qie­çc et spor­times Pv,est tou­hours ieuà fue de s,en’er er dans une salle de sport et de pé­da­ler sur un ’auà mé­lo en ’iàant un ur­çj x 4uoi fu,il en soitc de­puis pr-s d,un an au­hourd,guic nq-le «es­ta ne re­q­rette pas son vgoiàj êe e sens plus apai. séec oins stres­séej )ors­fue he suis sur un mé­loc un sen­ti ent de lièer­té et de léq-re­té ,en­ma­gitc he e sens pous­ser des ai­lesj Aer­tesc les dé­plave ents sont un peu oins ra­pides fu,en moi­tu­rej :ais le sen­ti ent de vul­paèi­li­té s,at­té­nue au ’il des Oi­lo -tres par­vou­rus en pen­sant fue ve qes­tec èien fue ini ec pré­serme tou­hours un pe­tit peu ve fui nous en­tou­rej x Ct pour la heune ’e ec fui gaèite b la va pa­q­nec dans un pe­tit mil­la­qe au vkur du )uèe­ron ais provge d, ià en Rro. men­vec le re­spevt de son en­mi­ronne ent est par­ti­vu­li-. re ent i por­tantj Aette dé arvge est éqale ent en von’or ité amev les ma­leurs dé’en. dues par sa so­vié­té spé­via­li­sée dans la vréa­tion d,oè­hets évo­de­si­qnc res. pev­tueuà de l,go e et de l,en­mi. ronne entj in­ale entc le vgoià du mé­lo ne pou­mait fue vo plé­ter les ma­leurs fue he dé’ends b tra­mers a so­vié­téj yu voupc au­hourd,guic h,ap­porte nos vo­lis Pen’in les pe­titsç b la Roste b mé­lo et il ,ar­rime d,e al­ler trois ’ois par hourc soit douJe Oi­lo -tresj x |n le moitc pour nq-le «es­tac le mé­lo est réelle ent de­me­nu un art de mi. mre » Ct elle a su adap­ter ve ode de trans­port b son av­ti­mi­té pro’es­sion­nel­lej ê,ai av­fuis un 1…A 2ita­nec un vgoià fui ne doit rien au ga­sard » |pter pour une ar­fue ’ran!aise prend tout son sens dans le vadre de notre av­ti­mi­téc pour la­fuelle nous pri­mi­lé­qions la pro­duv­tion ’ran!aise dans le èut de ’amo­ri­ser le déme. loppe ent lo­val et ma­lo­ri­sons les sa­moir.’aire ’ran!aisj x Clle en­mi­sa­qe dans un ’utur provge d,av­fué­rir un tri. por­teur per­son­na­li­sé au no de sa so­vié­té ou un mé­lo élev­tri­fueL Ras de doute au­hourd,guic pour nq-lec le mé­lo v,est qé­nial » An­gèle roule sur un VTC Gi­tane Play 200 do­té d’une fourche té­les­co­pique et d’une tige de selle sus­pen­due. D’un poids de base de 13,2 kg, il compte 21 vi­tesses et dis­pose de roues de 700 idéales pour le confort. An­gèle y a ajou­té des garde-boue, un porte-ba­gages ar­rière avec des sa­coches doubles Ba­sil et des ten­deurs San­dow et un pa­nier avant. Elle a tro­qué la selle d’ori­gine pour un mo­dèle Brooks en cuir avec une sa­coche de selle de la même marque. Et elle l’a per­son­na­li­sé du nom de sa so­cié­té ! www.fi­lo­men.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.