Style et ef­fi­ca­ci­té

Ca­nyon ar­rive en force dans le monde du cycle ur­bain avec deux mo­dèles Com­mu­ter et Urban, dé­cli­nés en plu­sieurs ver­sions. Pour ce nu­mé­ro, c’est le Com­mu­ter 7.0, haut de gamme de la fa­mille, que nous avons tes­té. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que

City Ride - - CANYON COMMUTER 7.0 -

Qu’on se le dise, ce vé­lo s’adresse à une clien­tèle spor­tive ou

jeune. Pour ces der­niers, pas

de doute, tout est dans le look.

Son cadre unique, le choix des cou­leurs et

l’har­mo­nie des com­po­sants lui confèrent,

chez les moins de 20 ans, le qua­li­fi­ca­tif de

“sty­lé”. Et c’est vrai qu’en le dé­cou­vrant on

est im­mé­dia­te­ment sé­duit par ses lignes

fluides et épu­rées et sa teinte grise mate.

L’élé­gance se si­tue éga­le­ment dans le choix

des ma­té­riaux : la selle et les poi­gnées gai-

nées de cuir donnent au Com­mu­ter une

image haut de gamme. On est éga­le­ment

sé­duit par l’in­té­gra­tion des éclai­rages : le

phare avant Su­per­no­va est in­té­gré au poste

de pi­lo­tage mo­no­bloc alors que le feu ar­rière

se si­tue dans le col­lier de ser­rage du tube de

selle. Le tout est ali­men­té par la dy­na­mo

Su­per­no­va si­tuée dans le moyeu avant.

Ain­si, plus de risque d’ou­blier son éclai­rage !

Au ni­veau de l’équi­pe­ment, le Com­mu­ter

7.0 re­çoit une trans­mis­sion Shi­ma­no Al­fine

avec 8 vi­tesses in­té­grées dans le moyeu

ar­rière, le tout em­me­né par une cour­roie.

Un choix des plus ju­di­cieux puisque néces-

si­tant peu d’en­tre­tien ! Pour le frei­nage, les

concep­teurs ont op­té pour des freins à

disque. On no­te­ra la pré­sence de le­viers de

freins mi­ni­ma­listes : un doigt suf­fit pour les

ac­tion­ner. Ce­la ren­force le cô­té spor­tif du

vé­lo tout en in­fluant sur le poids de ce der-

nier. Car le Com­mu­ter 7.0 n’est pas bien

lourd : 11,55 kg avec les garde-boue et un

pseu­do porte-ba­gages !

Avec une telle aé­ro­dy­na­mique et un poids

très conte­nu, rien d’éton­nant à ce que ce

vé­lo soit plai­sant à pi­lo­ter. As­sez com­pact, il

est vif et dy­na­mique, réa­gis­sant ra­pi­de­ment

aux exi­gences du pi­lote. Por­tée sur l’avant

sans être cou­chée, la po­si­tion de pi­lo­tage

s’avère plu­tôt confor­table et n’oc­ca­sionne

pas de fa­tigue. Une bonne sur­prise ! Cô­té

confort, là aus­si, nos craintes ont été re­mi-

sées ! Certes, ce n’est pas un Pull­man, mais

il est beau­coup moins dur qu’on pou­vait le

craindre. Fi­na­le­ment, la fourche filtre plu­tôt

bien les secousses au ni­veau du poste de

pi­lo­tage alors qu’à l’ar­rière, une tige de selle,

as­sez in­édite dans le monde du vé­lo ur­bain,

at­té­nue un peu les chocs. Fen­due en son

mi­lieu, elle joue sur ces deux par­ties pour

os­cil­ler entre les deux lames pour amor­tir.

Un ré­glage si­tué à l’in­té­rieur de la tige de

selle per­met d’ap­por­ter plus ou moins de

sou­plesse. C’est sur­pre­nant, ce­la de­mande

un peu d'en­tre­tien, mais c'est ef­fi­cace !

As­sez com­pact, il est vif et dy­na­mique, réa­gis­sant ra­pi­de­ment aux exi­gences du pi­lote.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.