Le plein de sé­ré­ni­té

La so­cié­té stras­bour­geoise BSG Bikes a beau­coup fait par­ler d’elle avec la sor­tie de son vé­lo en bois, le Wood.b. Mais cette jeune so­cié­té pro­pose éga­le­ment des vé­los au look vin­tage, tout en acier. Nous avons eu la chance de tes­ter le Back Bet­ty, un vé­lo

City Ride - - BSG BLACK BETTY -

BSG Bikes pro­pose une sé­rie de vé­los en acier au look ré­tro par-

fai­te­ment adap­tés à un usage

ur­bain. En­tiè­re­ment confi­gu­rés

par Thier­ry Boltz qui voue une vraie pas­sion

au de­si­gn des vieux vé­los, ces der­niers sont

fa­bri­qués en sé­rie li­mi­tée en Al­le­magne. Le

Black Bet­ty ap­pa­raît comme l’un des mo-

dèles phares de la marque. Si la cou­leur

jaune et noire de notre mo­dèle at­tire l’oeil,

le Black Bet­ty se ré­vèle aus­si sé­dui­sant de

par la flui­di­té de ses lignes et la fi­nesse de

ses tubes, une ca­rac­té­ris­tique ren­due pos-

sible grâce à l’uti­li­sa­tion de l’acier. La fi­ni­tion

du cadre est ir­ré­pro­chable, comme la qua­li­té

de la pein­ture en poudre émaillée. C’est

beau et qua­li­ta­tif. On ap­pré­cie.

On re­trouve cette qua­li­té dans le choix des

com­po­sants et des ac­ces­soires qui équipent

en sé­rie le vé­lo. Rien de ré­vo­lu­tion­naire,

mais du fiable ! Le Black Bet­ty re­çoit donc

une trans­mis­sion Shi­ma­no Nexus 3 vi­tesses,

des jantes en acier, des pneus Sch­walbe

ren­for­cés, un frein avant à tam­bour Stur-

mey Ar­chet et du ré­tro­pé­da­lage à l’ar­rière.

Un sys­tème de frei­nage qui manque claire-

ment de puis­sance. On no­te­ra la pré­sence

d’une belle selle Brooks et d’une sa­coche

de selle en cuir, Brooks éga­le­ment, idéale

pour ran­ger un ca­de­nas. On re­gret­te­ra que

les poi­gnées ne pro­viennent pas elles aus­si

du ma­nu­fac­tu­rier bri­tan­nique (en op­tion à

100 € avec les ba­vettes cuir Brooks) car

celles pré­sentes ne sont ni belles ni confor-

tables. Le Black Bet­ty est équi­pé de garde-

boue Con­tec en acier de forme plate. C’est

de­si­gn ! Mais à l’avant, le garde-boue

manque d’une fixa­tion sup­plé­men­taire car

en rou­lage, il vibre beau­coup !

A l’usage, le Black Bet­ty offre une po­si­tion

de pi­lo­tage agréable. La hau­teur du gui­don

peut être ajus­tée en fonc­tion des be­soins

du pi­lote et sa forme offre une po­si­tion na-

tu­relle aux poi­gnets, évi­tant tout risque

d’ap­pa­ri­tion de dou­leur. En selle, on se sent

bien. Le cadre en acier et les roues de 28”

ap­portent un réel confort. Certes, il n’est

pas ques­tion de battre un chro­no, mais bien

de prendre son temps, voire de flâ­ner. Le

tra­jet peut du­rer, on en pro­fite plei­ne­ment

et tran­quille­ment. du coup, les trois vi­tesses

in­té­grées dans le moyeu sont lar­ge­ment

suf­fi­santes, même si l’iti­né­raire grimpe

lé­gè­re­ment… A condi­tion de ne pas avoir

be­soin d’éclai­rage ! Car la dy­na­mo mé­ca-

nique, qui s’ins­crit dans le look ré­tro du vé­lo,

frotte sur le pneu et l’air de rien, ce­la se

res­sent au mo­ment du pé­da­lage ! der­nier

dé­tail et non des moindres : le Black Bet­ty

est équi­pé d’une son­nette à l’ef­fi­gie de Saint-

Ch­ris­tophe, le pa­tron des voya­geurs, de quoi

cir­cu­ler en toute sé­cu­ri­té !

Au gui­don du Black Bet­ty, on se sent bien et se­rein…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.