Tout en majesté

Voi­là plu­sieurs mois qu’on nous l’an­non­çait à grand ren­fort de com­mu­ni­qués de presse. Le Swan d’O2Feel ar­rive en­fin, et ce­la va­lait le coup d’at­tendre : ce vé­lo dis­pose de très nom­breux atouts pour sé­duire le cy­cliste ur­bain.

City Ride - - O2FEEL SWAN -

le swan marque un chan­ge­ment de

cap chez O2Feel avec une vé­ri­table

re­cherche au point de vue de­si­gn.

La marque s'est as­so­ciée pour l’oc-

ca­sion avec le de­si­gner hon­grois Pe­ter Var­ga

et le ré­sul­tat est bel et bien là. Le swan est

beau, voire ma­jes­tueux. dis­po­nible en blanc

ou en noir, le cadre, à en­jam­be­ment bas, se

consti­tue d’une poutre cen­trale à cinq cô­tés,

of­frant une ex­cel­lente ri­gi­di­té. Les sou­dures

ont une fi­ni­tion po­lie du plus bel ef­fet. toute

la câ­ble­rie passe dans le cadre pour une

sil­houette dé­pouillée. On tombe éga­le­ment

sous le charme.

Mais le swan ne compte pas que sur son des-

ign pour sé­duire. La qua­li­té des com­po­sants

consti­tue éga­le­ment un bel atout. il re­çoit une

fourche té­les­co­pique Rst et une tige de selle

sus­pen­due sa­to­ri so­lo qui ap­porte un confort

in­croyable. as­so­cié à la po­si­tion de pi­lo­tage

très haute adap­tée à la conduite en ville et

ajus­table en fonc­tion de la mor­pho­lo­gie du

pi­lote, cet en­semble rend tous les tra­jets très

confor­tables. Ce­pen­dant, la fourche n'est pas

as­sez gaillarde pour un vé­lo d’un tel poids, et

a ten­dance à drib­bler au frei­nage, quand elle

ne se tord pas. Le swan re­çoit un en­semble

de freins à disque hy­drau­lique al­liant mordant

et pro­gres­si­vi­té, ce qui est ras­su­rant. au ni-

veau de la trans­mis­sion, c’est tout élec­tro­nique

avec le moyeu shi­ma­no al­fine di2. Les vi-

tesses se changent grâce aux deux bou­tons

si­tués à droite du poste de pi­lo­tage (ceux de

gauche servent à gé­rer le ni­veau d'aide de

l'as­sis­tance). Le pas­sage de vi­tesse est ul­tra

ra­pide, même s'il faut pen­ser à le­ver le pied

pour sou­la­ger le pas­sage. Le sys­tème est pro-

gram­mé pour que les vi­tesses re­des­cendent

au­to­ma­ti­que­ment à l’ar­rêt pour des dé­mar-

rages plus ai­sés. si l'idée est sé­dui­sante, en

pra­tique, il ne faut pas ou­blier que tant que

l'on ne pé­dale pas, la vi­tesse n'est pas en-

clen­chée... du coup, cer­tains dé­mar­rages peu-

vent être durs, le chan­ge­ment de rap­port ne

s’ef­fec­tuant qu’après un tour de pé­da­lier.

Cô­té mo­to­ri­sa­tion, le vé­lo est équi­pé de l’en-

semble shi­ma­no steps. il se com­pose d’un

mo­teur pé­da­lier aux di­men­sions res­treintes

et bien in­té­gré au swan et d’une bat­te­rie

re­la­ti­ve­ment fine si­tuée au ni­veau du porte-

ba­gages (le di2 uti­lise cette même bat­te­rie

pour le chan­ge­ment de vi­tesse élec­trique).

L’en­semble pro­pose trois ni­veaux d’as­sis-

tance, bien dis­tincts. Le fonc­tion­ne­ment de

l’as­sis­tance est très agréable et souple, mais

un peu trop li­néaire pour qui cherche la

per­for­mance. Mais la ré­ac­ti­vi­té est bien là.

Le mo­teur est ce­pen­dant un peu bruyant,

mais qu’im­porte, on se sent vrai­ment bien

au gui­don de ce vé­lo.

Le Swan ne compte pas que sur son de­si­gn pour sé­duire : il est aus­si très confor­table !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.