Per­son­na­li­sa­tion et connec­ti­vi­té

Dé­but mai, Gi­tane a pré­sen­té son tout nou­veau vé­lo élec­trique, le Si­gna­ture. Un VAE qui dé­note clai­re­ment par rap­port à ce qui exis­tait chez Gi­tane. De­si­gn, connec­ti­vi­té et per­son­na­li­sa­tion sont au ren­dez-vous !

City Ride - - GITANE SIGNATURE -

Voi­là long­temps que la so­cié­té gi­tane ne nous avait pas sur­pris

comme elle vient de le faire avec

la sor­tie de ce vé­lo élec­trique.

Fruit d’un dé­ve­lop­pe­ment de deux ans au

centre de de­si­gn et dé­ve­lop­pe­ment de

Ro­mil­ly, le Si­gna­ture a pour vo­ca­tion d’être

ce que son pro­prié­taire veut qu’il soit ! Ain­si,

chaque ache­teur pour­ra dis­po­ser d’un vé­lo

unique en le per­son­na­li­sant à son goût grâce

à une large gamme d’équi­pe­ments, de dé­cos

(sous forme de sti­ckers) et de cou­leurs. Mais

avant de son­ger à le per­son­na­li­ser, en­core

faut-il son­ger à l’ache­ter ! pour se faire

dé­si­rer, le Si­gna­ture dis­pose de nom­breux

atouts, à com­men­cer par un de­si­gn mo-

derne, qui n'est pas sans rap­pe­ler le fa­meux

Mous­tache Lun­di.

Consti­tué d’un seul bloc, le cadre du Si­gna-

ture a des lignes fluides. La par­tie cen­trale,

as­sez mas­sive, in­tègre d’une ma­nière des

plus élé­gantes, la bat­te­rie. La pré­sence de

cette der­nière ne dé­na­ture donc pas la

sil­houette du Si­gna­ture. On dou­te­rait même,

au pre­mier coup d’oeil, que ce vé­lo soit do­té

d’une as­sis­tance élec­trique. d’au­tant plus

que le mo­teur E-going, in­té­gré dans la roue

avant, joue une par­ti­tion de dis­cré­tion tout

comme les câbles dont le che­mi­ne­ment est

in­té­gré à l’in­té­rieur du cadre. C’est propre !

Jouant la carte de l’in­té­gra­tion et de la

connec­ti­vi­té à fond, les concep­teurs ont éga-

le­ment ad­joint au vé­lo une prise USB pour

re­char­ger votre smart­phone, et un an­ti­vol

si­tué der­rière le tube de selle. Une ex­cel­lente

idée… dom­mage que le câble de ce der­nier

soit bien trop fin pour ins­pi­rer confiance. Un

câble de dia­mètre plus consé­quent au­rait

été le bien­ve­nu ! dans sa ver­sion de base,

le Si­gna­ture dis­pose d’un éclai­rage in­té­gré

et de garde-boue. Le porte-ba­gages est en

op­tion. idem pour le sup­port de smart­phone

et le sys­tème de fixa­tion klic­fix pour le pa­nier

avant. Mais pour 1 799 €, la ver­sion de base

est dé­jà très sa­tis­fai­sante.

Une fois en selle sur le Si­gna­ture, la po­si­tion

de pi­lo­tage est vrai­ment très agréable. Le

gui­don type “mous­tache” offre une po­si­tion

très na­tu­relle aux poi­gnets. Les com­mandes,

au ni­veau du poste de pi­lo­tage, tombent

bien sous les mains. L’er­go­no­mie a été bien

pen­sée. Au dé­mar­rage, comp­tez un de­mi-

tour de pé­da­lier pour res­sen­tir les pre­miers

ef­fets de l’as­sis­tance. il faut at­tendre que

les cap­teurs de pé­da­lage et de vi­tesse

dé­tectent du mou­ve­ment ! du coup, point

de dé­part en trombe, et c’est tant mieux

avec un mo­teur roue avant. La dou­ceur de

dé­mar­rage est plu­tôt ras­su­rante. Une fois

lan­cé, le vé­lo avance bien. pour­tant, de

temps à autre, on res­sent le be­soin de ré-

tro­gra­der pour re­don­ner un peu de pêche

au mo­teur sans pour au­tant lui confé­rer

un ca­rac­tère joueur. Cô­té frei­nage, les

concep­teurs ont op­té pour des freins à

tam­bour et fran­che­ment, ce n’est pas la

pa­na­cée. Cer­tains di­ront qu’il faut les ro­der.

Mais après 30 km d'es­sai sur ce vé­lo, il faut

en­core comp­ter 7 bons mètres pour s’ar­rê­ter.

Mieux vaut an­ti­ci­per les ar­rêts et faire

at­ten­tion aux mau­vaises sur­prises. C’est

vrai­ment dom­mage !

Un mo­dèle 24’’ se­ra aus­si pro­po­sé pour sé­duire les ados…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.