Une belle bête

La so­cié­té vos­gienne Mous­tache pro­pose, de­puis quelques mois, des Speed Bikes à son ca­ta­logue. Le Sa­me­di 28 Speed est de ceux-là, et nous avons eu la chance de l’es­sayer pour notre plus grand plai­sir…

City Ride - - DOSSIER 45 KM/H -

hor­mis quelques élé­ments (ré­tro­vi­seur, plaque d’im­ma­tri­cu­la­tion) ajou­tés

pour être en confor­mi­té avec la lé­gis-

la­tion, rien ne res­semble plus à un

VAE qu’un Speed Bike. Le Mous­tache Sa­me­di 28

Speed ne pré­sente pas de dif­fé­rence ma­jeure cô­té

géo­mé­trie ou équi­pe­ments par rap­port aux autres

ver­sions du Sa­me­di 28. Du moins en sur­face ! Car,

que ce soit la fourche, les freins ou le mo­teur, de

nom­breuses mo­di­fi­ca­tions ont été ap­por­tées pour

sup­por­ter les contraintes sup­plé­men­taires liées à

la vi­tesse. De fait, ce vé­lo re­çoit une fourche Sun-

tour Mt45, spé­cia­le­ment ho­mo­lo­guée pour les

vé­los élec­triques ra­pides. Par ailleurs, le Sa­me­di

28 Speed est équi­pé de deux disques en ø180 mm

pour le frei­nage contre un duo 180/160 sur le

Sa­me­di 28 clas­sique. Car la bête, une fois lan­cée,

doit pou­voir s’ar­rê­ter très ra­pi­de­ment, puisque les

au­to­mo­bi­listes ont du mal à s’ima­gi­ner qu’un vé­lo

puisse leur ar­ri­ver des­sus à 45 km/h. Du coup, il

ar­rive qu’ils vous coupent la route. Alors oui, heu-

reu­se­ment que le Sa­me­di 28 Speed est équi­pé de

disques en 180 mm et d’une fourche ren­for­cée

ca­pable de sup­por­ter les contraintes d’un frei­nage

d’ur­gence. Ce vé­lo re­çoit aus­si un mo­teur per­for-

mance Speed de 350 Watts avec un pi­gnon de

sor­tie mo­teur de 20 dents afin d’aug­men­ter la

ca­dence de pé­da­lage et d’éle­ver la vi­tesse li­mite

de cou­pure de l’as­sis­tance. Ce­la ap­porte aus­si un

couple plus im­por­tant ! Le Sa­me­di 28 Speed

pos­sède aus­si une bé­quille ré­trac­table au­to-

ma­ti­que­ment. C’est gé­nial pour le dé­part.

Ce­pen­dant, at­ten­tion au mo­ment de po­ser

son vé­lo : il faut s’as­su­rer qu’il re­pose bien

sur la bé­quille avant de le lâ­cher si­non, cette

der­nière peut se ré­trac­ter ! En ce qui concerne

le ré­tro­vi­seur, mo­dèle is­su du monde de la

mo­to, il offre une vi­si­bi­li­té bien meilleure que

ce que pro­posent tous les

mo­dèles des­ti­nés au vé­lo.

Un atout pour s’in­sé­rer

dans le tra­fic !

A l’usage, se re­trou­ver au

gui­don d’un tel vé­lo est

plai­sant, mais pas de tout

re­pos. Car si le Sa­me­di 28

Speed as­siste le cy­cliste

jus­qu’à 45 km/h, c’est

bien au pi­lote d’ap­puyer

sur les pé­dales pour at-

teindre cette li­mite. Et

croyez-le, si at­teindre

cette vi­tesse n’est pas une si­né­cure sur­tout

les jours de grand vent, y res­ter sur plu­sieurs

ki­lo­mètres fait mal aux jambes, du vrai vé­lo

quoi ! La pré­sence d’une cas­sette 10 vi­tesses

est très ap­pré­ciable pour re­lan­cer la bête.

On peut éga­le­ment jouer avec les dif­fé­rents

ni­veaux d’as­sis­tance. Mais rou­ler en tur­bo

en per­ma­nence est éner­gi­vore. L’au­to­no­mie

tombe alors à moins de 30 km contre 80 en

moyenne en al­ter­nant entre les 4 modes. En

tout cas, ce vé­lo as­so­cie confort et spor­ti­vi­té.

La po­si­tion de conduite est lé­gè­re­ment por­tée

sur l’avant, ce qui in­cite à ap­puyer sur les

pé­dales. Mais chez Mous­tache, pas ques­tion

de sa­cri­fier le confort à la spor­ti­vi­té. Le vé­lo

re­çoit donc une tige de selle sus­pen­due à

pa­ral­lé­lo­gramme qui ap­porte un vrai confort.

Quant à la po­si­tion des mains sur le gui­don,

elle est idéale, sans ten­sions in­utiles. Alors

oui, le Sa­me­di 28 Speed est plai­sant à pi­lo­ter

mais en ville, il oblige à chan­ger d’iti­né­raire

puis­qu’on ne peut plus prendre les pistes

cy­clables.

Au fi­nal, sur un tra­jet in­tra-ur­bain de 8 km,

et en res­pec­tant la si­gna­li­sa­tion, on ne gagne

pas plus de 2 ou 3 mi­nutes sur les 28 mi­nutes

ha­bi­tuelles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.