Dos­sier 45 km/h

Le Speed Bike

City Ride - - Sommaire -

Un vé­lo qui vous em­mène à 45 km/h ? Le rêve ! Mais ce vé­lo est consi­dé­ré comme un cy­lo­mo­teur… On vous dit tout !

Le Speed Bike, vous connais­sez ? Ce sont des vé­los à as­sis­tance élec­trique ca­pables de vous em­me­ner jus­qu’à 45 km/h. Le rêve pour les tra­jets du quo­ti­dien ! Mais bien qu’il s’agisse de vé­los, les Speed Bikes n’entrent pas dans la ca­té­go­rie des bi­cy­clettes. Ils sont consi­dé­rés en France comme des cy­clo­mo­teurs. Et là, c’est une autre af­faire !

Au­jourd’hui, un VAe clas­sique, tel que dé­fi­ni par le dé­cret 95-937 et la di­rec­tive eu­ro­péenne eC2002/24, bé­né­fi­cie d’une as­sis­tance au pé­da­lage jus­qu’à 25 km/h. Au-de­là, c’est uni­que­ment à la force du mol­let que l’on avance. Ce­pen­dant nombre d’uti­li­sa­teurs se sentent frus­trés par cette li­mi­ta­tion, cette der­nière étant ra­pi­de­ment at­teinte et dé­pas­sée. Un cer­tain nombre de fa­bri­cants se sont alors pen­chés sur la pos­si­bi­li­té de pro­po­ser des vé­los élec­triques plus puis­sants jus­qu’à at­teindre une li­mite d’as­sis­tance de 45 km/h. et de­puis trois ans, ces der­niers trouvent dou­ce­ment leur place dans les ma­ga­sins de cycles. Ces vé­los sont ca­rac­té­ri­sés par une puis­sance de mo­teur com­prise entre 350 et 500 watts là où les VAe clas­siques sont li­mi­tés à

250 watts. L’as­sis­tance au pé­da­lage ac­com­pagne le cy­cliste jus­qu’à 45 km/h. elle se coupe au-de­là de cette vi­tesse et dès que l’on ar­rête de pé­da­ler. Comme pour les cy­clo­mo­teurs, la loi im­pose que ces vé­los se dotent en sé­rie d’un feu stop, d’un ré­tro­vi­seur po­si­tion­né à gauche du gui­don, d’un in­di­ca­teur de vi­tesse et d’un to­ta­li­seur ki­lo­mé­trique. La bé­quille doit se ré­trac­ter au­to­ma­ti­que­ment, comme sur les cy­clo­mo­teurs. Si leur achat peut être ten­tant, prin­ci­pa­le­ment pour les cy­clistes qui évo­luent en zone ex­tra­ur­baine sur des tra­jets dé­pas­sant 15 km, il faut sa­voir que leur uti­li­sa­tion est ré­gie en France par la ré­gle­men­ta­tion cy­clo­mo­teur (mo­by­lettes, scoo­ters 49.9 cm3). et là, les règles im­po­sées, très strictes, n’ont­plus rien à voir avec la li­ber­té si ca­rac­té­ris­tique de la

bi­cy­clette. pi­lo­ter un vé­lo ra­pide im­pose de pos­sé­der un per­mis AM pour les per­sonnes nées après 1988, de l’im­ma­tri­cu­ler et de l’as­su­rer (alors que les VAe sont as­su­ré­sen Res­pon­sa­bi­li­té ci­vile au titre de l’as­su­rance ha­bi­ta­tion). par ailleurs, le cy­cliste est obli­gé de por­ter un casque ho­mo­lo­gué pour la mo­to ré­pon­dant à la norme eu­ro­péenne e22. La dé­marche de l’im­ma­tri­cu­la­tion est à ef­fec­tuer par l’ache­teur grâce au cer­ti­fi­cat d’ho­mo­lo­ga­tion four­ni par le ven­deur. Néan­moins, il ar­rive que le res­pon­sable du ma­ga­sin s’en charge avant de vous re­mettre votre en­gin. Un ser­vice sup­plé­men­taire bien agréable, sys­té­ma­ti­que­ment ren­du dans les ma­ga­sins Free­moos. L’im­ma­tri­cu­la­tion est gra­tuite. Un dé­faut d’im­ma­tri­cu­la­tion ex­pose à une amende de750 €.Au ni­veau de l’as­su­rance, les com­pa­gnies ne

sont pas en­core vrai­ment au fait de ce

genre de pro­duit. Du coup, nombre d’entre

elles ap­pliquent au Speed Bike le contrat

d’as­su­rance deux roues en tant que cy

clo­mo­teur. Le prix dé­pen­dra de l’an­née de

per­mis du pro­prié­taire, du mo­dèle et de

la si­tua­tion géo­gra­phique de l’as­su­ré.

No­tons en­fin que ces vé­los ra­pides sont

in­ter­dits de pistes cy­clables, et en­core plus

sur les trot­toirs. Le Speed Bike qui em

prunte ce type de voies ré­ser­vées peut

être sanc­tion­né d’une amende for­fai­taire

de 35 €, qui peut être dou­blée de l'im­mo

bi­li­sa­tion du deux roues... L’uti­li­sa­teur doit

donc se mê­ler au tra­fic au­to­mo­bile. Au ni

veau de la vi­tesse, ce n’est pas un pro

blème. En re­vanche, les au­to­mo­bi­listes

ima­ginent ra­re­ment que vous puis­siez ar-

ri­ver aus­si vite, ce qui oc­ca­sionne de bons

coups de freins ! Mais fran­che­ment, ce­la

tue le charme du vé­lo ! Il fau­dra y pen­ser

au mo­ment de votre achat si votre tra­jet

mai­son-bou­lot em­prunte ma­jo­ri­tai­re­ment

des pistes cy­clables.

Les vé­los ra­pides sont donc plein d’am­bi

guï­té. Consciente du pro­blème et dé­si­reuse

de pro­mou­voir des modes de dé­place

ments à la fois éco­no­miques et éco­lo

giques, l’Union Eu­ro­péenne ré­flé­chit

ac­tuel­le­ment pour faire évo­luer sa lé­gis

la­tion, comme l’ont fait par exemple nos

voi­sins suisses en in­tro­dui­sant une ca­té

go­rie de "cycles élec­triques".

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.