Le vé­lo, c’est bon pour la san­té

City Ride - - Santé -

as un jour ne s’écoule sans qu’une

étude scien­ti­fique ne nous me­nace

des pires maux en cas d’in­ac­ti­vi­té

phy­sique ! Cer­taines études en vien-

nent même à re­com­man­der dix mi-

nutes de marche à pied par heure lorsque

l’on tra­vaille en po­si­tion as­sise ! Plus sé­rieu-

se­ment, il ap­pa­raît clai­re­ment que les per-

sonnes sé­den­taires ame­nuisent dou­ce­ment

mais sû­re­ment leur ca­pi­tal san­té.

Pour cette rai­son, des or­ga-

nismes tels que l’Or­ga­ni­sa­tion

Mon­diale de la San­té, re­com-

mandent d’avoir 30 mi­nutes mi-

ni­mum d’ac­ti­vi­té phy­sique par

jour. En France, la sécurité so-

coeur, il va per­mettre d’amé­lio­rer son en­du-

rance car­diaque et mus­cu­laire car le vé­lo sol-

li­cite de nom­breux muscles : ab­dos, pec­to­raux,

bras, fes­siers et, évi­dem­ment les jambes !

Bien sûr, en fonc­tion de son âge, il ne se­ra

pas pra­ti­qué avec la même in­ten­si­té. Par ail-

leurs, la pra­tique du vé­lo est par­ti­cu­liè­re­ment

re­com­man­dée chez la femme mé­no­pau­sée,

su­jette à l’os­téo­po­rose. Le Dr Phi­lippe Coucke

Cer­tains di­ront que la pra­tique du vé­lo en ville

est dan­ge­reuse ! Une idée fausse si on en

croit les résultats de l’étude réa­li­sée par

l’Agence Ré­gio­nale de San­té et la Ré­gion Ile-

de-France qui cor­rèle les résultats de l’étude

réa­li­sée par Hill­man, un cher­cheur bri­tan-

nique. Ces études ré­vèlent que, mal­gré les

risques (chute, cir­cu­la­tion en ville…), les bé-

né­fices sur la san­té sont 20 fois su­pé­rieurs

aux risques. On es­time même que la

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.