Texte et pho­tos : Ca­ro­line Lo­pez et An­tho­ny Laguerre

City Ride - - Tour Du Monde -

En ar­ri­vant en Amé­rique du Sud par Li­ma, nous nous sommes re­trou­vés dans une de nos BD pré­fé­rées : Tin­tin et le temple du so­leil ! Sur­tout Ca­ro­line qui, comme dans la BD, a contrac­té la ma­la­die des tou­ristes : « el So­roche » ou mal des montagnes ! Les 3 300 mètres de Cus­co ont cloué Ca­ro­line dans un lit d’hô­pi­tal pen­dant trois jours. Les mé­de­cins lui ont re­com­man­dé de ne pas faire de vé­lo à une al­ti­tude su­pé­rieure à 2 800 mètres ! Mais tout l’Al­ti­pla­no pé­ru­vien et bo­li­vien se dres­sant au-des­sus des 3 000 mètres, le res­pect de cette pres­crip­tion si­gne­rait l’aban­don de notre voyage et du plai­sir de dé­cou­vrir le Ma­chu Pic­chu, Ti­ti­ca­ca, Sa­lar d’Uyu­ni, La Paz… Alors, ses forces ré­in­ves­ties, et en dé­pit de la pres­crip­tion, nous par­tons à l’as­saut des 3 800 mètres d’al­ti­tude du lac Ti­ti­ca­ca ! bonne si­tua­tion de­puis qu’il conduit des “co­lec­ti­vos” entre Pu­no et Llave. Elle nous in­dique où prendre un al­muer­zo del dia, en­trée-plat­des­sert pour moins d’un eu­ro, et c’est les yeux brillants de joie qu’elle ac­cep­te­ra notre in­vi­ta­tion à dé­jeu­ner ! On re­par­ti­ra le coeur com­blé de cette ren­contre et l’es­to­mac contrac­té dans l’at­tente d’une énième gas­tro… Mais qu’im­porte le fla­con, pour­vu que l’on ait l’ivresse !

C’est une autre forme d’ivresse qui fut pro­ba­ble­ment res­pon­sable de l’hor­reur dé­cou­verte quelques ki­lo­mètres plus loin. Nous avons croi­sé un bus au pare-brise bri­sé, rou­lant à vive al­lure dans notre sens. Un peu plus loin, nous dé­cou­vrions une mo­to cou­chée au sol et un mor­ceau de car­ton, suf­fi­sam­ment grand pour ca­cher une par­tie du corps, mais pas as­sez épais pour évi­ter que le sang ne le tra­verse. Les ki­lo­mètres sui­vants, nous ne quit­te­rons pas le bas-cô­té dé­fon­cé ! Entre les routes gou­dron­nées où les bus in­cons­cients roulent pied au plan­cher et les pe­tits che­mins de sable dé­fon­cés, dif­fi­cile de trou­ver un iti­né­raire sé­cu­ri­sant. Fi­na­le­ment, grâce aux taxis, bus ou co­lec­ti­vos, nous ar­ri­ve­rons jus­qu’au Sa­lar dUyu­ni sans em­buche et sans autres hor­reurs…

Ca­ro­line trouve tou­jours un pe­tit coin pour cui­si­ner

une recee lo­cale !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.