Un chan­ge­ment de vie bé­né­fique

De­puis le dé­part de ses en­fants de la mai­son, Chan­tal a tro­qué la voi­ture pour le vé­lo, et pour rien au monde elle ne re­vien­dra sur sa dé­ci­sion. De­puis trois ans, elle par­court 13 km par jour.

City Ride - - Vie Quotidienne - Chan­tal Ruiz

« Ce­la fait main­te­nant trois ans que je par­cours 13 km par jour à vé­lo pour al­ler tra­vailler, soit 70 km par se­maine et je l’af­firme haut et fort : à l’aube de mes cin­quante ans, le vé­lo consti­tue le meilleur de tous les mé­di­ca­ments. Et sur­tout, je suis beau­coup moins an­gois­sée, plus zen ! » Un atout non né­gli­geable pour cette ATSEM qui tra­vaille dans une classe de vingt-huit en­fants de trois à cinq ans. et Chan­tal de pour­suivre, « le vé­lo au quo­ti­dien, c'est mon dé­fou­loir et en plus ce­la af­fine ma ligne ! » Pour cette der­nière rai­son, elle n’en­vi­sage ab­so­lu­ment pas de pas­ser au vé­lo à as­sis­tance élec­trique ! de plus, ce­rise sur le gâ­teau, elle réa­lise d’im­por­tantes éco­no­mies de car­bu­rant. Na­tu­rel­le­ment, au dé­but, Chan­tal Ruiz s’est mon­trée pru­dente. elle n’al­lait pas in­ves­tir dans un nou­veau vé­lo sans être sûre de te­nir le rythme. Certes, elle avait l’ha­bi­tude de faire un peu de vé­lo tous les week-ends, mais l’iti­né­raire em­prun­té pour se rendre au bou­lot n’est pas de tout re­pos, sur­tout les 2 km de routes de cam- pagne étroites avec des voi­tures rou­lant très vite ! Aus­si, pen­dant la pre­mière an­née, elle a ef­fec­tué son tra­jet avec un vieux Vtt La­pierre. « Ce der­nier n’avait ni garde-boue, ni porte-ba­gages et donc pas de sa­coche... Bref, ce n’était pas un vé­lo pour une dame se ren­dant au tra­vail. A cette époque, il me fal­lait trente mi­nutes pour ef­fec­tuer mon tra­jet. » Après une an­née pas­sée ain­si sur son vieux Vtt, Chan­tal a dé­ci­dé, pour son qua­rante-sep­tième an­ni­ver­saire de s’of­frir le vé­lo de ses rêves : un VTC Gi­tane, tout équi­pé pour sa­tis­faire une « com­mu­ter ». et un bon vé­lo, ce­la change tout. « Au­jourd’hui, j’ef­fec­tue mon tra­jet en 21 mi­nutes en­vi­ron, se­lon le vent et ma condi­tion phy­sique du jour. Ce­lui-ci se com­pose de 2 km sur che­mins de cam­pagne, 1 km le long du ca­nal du mi­di et 3,5 km de ville. Et en plus, je prends le temps de dis­cu­ter avec les per­sonnes qui na­viguent sur le ca­nal tout en nour­ris­sant les ca­nards… Que de­man­der de plus ? » Pour Chan­tal, ce­la consti­tue au­jourd’hui un pur bon­heur dont elle ne pour­rait plus se pas­ser. Mais ce qui la sa­tis­fait le plus, c’est qu’elle com­mence à faire des émules dans son vil­lage de Saint-Mar­tin La­lande, dans l’Aude.

« Le vé­lo, c’est mon dé­fou­loir, et en plus ce­la af­fine ma ligne ! »

LE VÉ­LO DE CHAN­TAL RUIZ Il s’agit d’un VTC Gi­tane Si­lence Line Ea­sy ache­té en avril 2013 au prix de 499 €. Il pos­sède des vi­tesses in­dexées, un éclai­rage fixe avec moyeu dy­na­mo, une bé­quille, une selle Confort et une fourche té­les­co­pique. Cô­té pra­tique, Chan­tal l’a équi­pé d’une sa­coche à fer­me­ture, bien plus pra­tique que le pa­nier fixé au gui­don, d’un large san­dow sur le porte-ba­gages pour main­te­nir sa pe­tite gla­cière conte­nant le re­pas du mi­di et d'un an­ti­vol en U.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.