Comment bien pi­lo­ter un vé­lo car­go ?

City Ride - - Dossier -

Si la conduite des long­tails et des vé­los uti­li­taires ne pose pas de pro­blème ma­jeur du fait de leur grande si­mi­li­tude avec un vé­lo clas­sique et leur poids de charge plus li­mi­té, la prise en main d’un bi­por­teur et d’un tri­por­teur né­ces­site un lé­ger ré­ap­pren­tis­sage du pi­lo­tage. Ain­si, la lon­gueur du bi­por­teur et son in­sta­bi­li­té re­la­tive à faible al­lure peuvent quelque peu dé­rou­ter au dé­mar­rage. Avant toute chose, il convient de por­ter son re­gard loin de­vant. Trop de per­sonnes ont ten­dance, dans les pre­miers temps, à se concen­trer sur les mou­ve­ments de la roue avant, et ce­la n’aide pas pour l’équi­libre ! Dès que l’on in­tègre ce pa­ra­mètre, il faut à peine 10 mi­nutes pour bien prendre la bête en main. A vive al­lure, un bi­por­teur se ma­nie ai­sé­ment, même char­gé. At­ten­tion tou­te­fois aux dis­tances de frei­nage qui aug­mentent consi­dé­ra­ble­ment quand l’en­gin est char­gé, sur­tout avec des freins à tam­bour. Si le choix se pré­sente, op­tez plu­tôt pour des freins à disque. La conduite du tri­por­teur de­mande un peu plus de temps et sur­tout plus de pru­dence : il faut rou­ler à pe­tite vi­tesse, no­tam­ment dans les vi­rages, afin de ne pas dé­col­ler la roue la­té­rale. Par ailleurs, lorsque le tri­por­teur est équi­pé d’une barre de di­rec­tion et non d’un gui­don clas­sique, il faut prendre l’ha­bi­tude de se dé­por­ter pour pro­fi­ter plei­ne­ment du rayon de bra­quage. Pour ap­prendre à bien le maî­tri­ser et ap­pré­hen­der sa lar­geur plus im­por­tante, il est conseillé d’ef­fec­tuer des pe­tites ba­lades à vide pour dé­ve­lop­per de nou­velles sen­sa­tions. En­suite, on char­ge­ra la caisse pro­gres­si­ve­ment pour ap­pré­hen­der la dif­fé­rence de com­por­te­ment à vi­tesse lente, en mon­tée, dans un vi­rage… Les per­sonnes de pe­tite taille veille­ront à choi­sir des vé­los avec un centre de gra­vi­té as­sez bas. Ce­la les ai­de­ra à bien maî­tri­ser l’en­gin. No­tons, pour fi­nir, que l’agen­ce­ment de la car­gai­son in­flue­ra sur le com­por­te­ment du vé­lo car­go : au mo­ment du char­ge­ment, on veille­ra à mettre les ob­jets les plus lourds au fond. Ce­la pa­raît évident, mais il est tou­jours bon de le rap­pe­ler ! En­suite, il faut ré­par­tir le poids sur toute la sur­face de char­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.