John Boult­bee Cam­bridge rain cape

City Ride - - Dossier -

La pre­mière chose que l’on re­marque, c’est la qua­li­té de fa­bri­ca­tion : c’est propre et bien fi­ni. Un fois rou­lée, la cape est main­te­nue par des la­nières en cuir. Un deuxième jeu de la­nières, tou­jours en cuir, sert à fixer la cape sous la selle ou au gui­don quand on ne l’uti­lise pas. Autre re­marque, la qua­li­té du tis­su : il ne se froisse pas ! Dans la forme, la cape est bien ample et pro­pose des em­pla­ce­ments spé­ci­fiques pour les bras, res­ser­rés par des élas­tiques. On peut ain­si te­nir le gui­don en em­me­nant la cape. Les jambes sont ain­si bien pro­té­gées. Pour bien main­te­nir la cape au ni­veau du gui­don, des at­taches se fixent au­tour du cintre par ai­mants. Ces der­niers sont un peu justes lors­qu’il y a du vent. No­tez que des ser­rages per­mettent d’ajus­ter la cape au ni­veau de l’en­co­lure et de la ca­puche.

Le + : qua­li­té de fa­bri­ca­tion et des ma­té­riaux Le - : manque un peu de lon­gueur 140 € www.brook­sen­gland.com

Mi­ni test

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.