Sin­ga­pour, un mi­ni Ja­pon

City Ride - - Shimano -

Re­tour sous des trombes d'eau vers Sin­ga­pour, pour vi­si­ter une nou­velle usine. Comme tou­jours, pas de pho­tos, mais cette fois, nous voi­là dans une qua­li­té de pro­duc­tion in­ter­mé­diaire entre le Ja­pon et la Ma­lai­sie. Les ro­bots au­to­nomes sont de re­tour dans les al­lées avec tou­jours leur pe­tite mu­sique en­fan­tine qui in­dique leur pré­sence aux em­ployés. Si la mu­sique s'ar­rête, c'est que le ro­bot a un sou­ci. Am­biance de ca­phar­naüm dans les al­lées... ici le for­geage à froid fait loi. Les ma­chines im­pres­sionnent tou­jours avec leurs «boum, boum» as­sour­dis­sants. en tout cas jus­qu'à ce que nous dé­cou­vrions une nou­velle gé­né­ra­tion de presse in­so­no­ri­sée pas­sant de 110 à 70dé­ci­bels. im­pres­sion­nant! Les ma­chines sont contrô­lées de­puis une salle cli­ma­ti­sée par des in­gé­nieurs en che­mise blanche. L'évo­lu­tion est en marche dans cette usine créée en 1973, la deuxième usine après le Ja­pon, et qui tourne grâce à 580em­ployés. C'est une en­ti­té très im­por­tante dans le groupe puis­qu'elle sert de ré­fé­rence dans la mise en place de pro­ces­sus de fa­bri­ca­tion et de mé­tho­do­lo­gie pour le Sud-est de l'Asie. Com­pre­nez que c'est là que la mai­son mère teste ce qu'elle met en place dans son usine pi­lote au Ja­pon. d'ailleurs pour l'anec­dote, c'est ici que l'Ali­vio a été pen­sé, des­si­né et mis en pro­duc­tion. A l'image de l'usine d'Osa­ka, on y fait ab­so­lu­ment tout, que ce soit du for­geage à froid, de la presse, de l'usi­nage (cin­quante ma­chines CNC tra­vaillent de concert), mais aus­si le trai­te­ment de l'acier ou de l'alu avec des ma­chines qui chauffent 24h/24 (elles ne s'ar­rêtent ja­mais car il fau­drait deux à trois jours pour la faire mon­ter en tem­pé­ra­ture, ou l'éteindre...). Mais c'est aus­si ici que l'on trouve un dé­par­te­ment se­cret où sont pen­sées et créées les ma­chines de pro­duc­tion. C'est aus­si là que l'on teste la mise en place de pro­ces­sus de fa­bri­ca­tion des nou­veaux pro­duits qui se­ront lan­cés. Vous l'au­rez com­pris, contrai­re­ment à l'usine en Ma­lai­sie, ici nous sommes beau­coup sur des emplois très qua­li­fiés. il faut dire que Sin­ga­pour est un vé­ri­table vi­vier de mé­lange de culture, de connais­sances, de ta­lents en Asie. il n'y a pas de bar­rière à l'ap­pren­tis­sage grâce au gou­ver­ne­ment (proche d'une dic­ta­ture quand même), qui im­pose une édu­ca­tion qui doit pas­ser par plu­sieurs langues à ap­prendre. Voi­là, c'est la fin de ce voyage éclair qui n'a du­ré qu'une pe­tite se­maine, et qui nous au­ra per­mis de dé­cou­vrir une en­tre­prise qui pense plus dé­ve­lop­pe­ment du vé­lo que bu­si­ness. Même si je vous l'ac­corde, l'un per­met l'autre. Mais sin­cè­re­ment, l'im­pli­ca­tion so­ciale et en­vi­ron­ne­men­tale qu'a la marque dans les pays dans les­quels elle s'ins­talle a été la plus belle dé­cou­verte. et en eu­rope, me di­rez-vous? Pa­tience, Shi­ma­no va ou­vrir en 2017 à Val­ken­burg, au sud de la Hol­lande, un centre Shi­ma­no ex­pe­rience Cen­ter de 15000m2 qui tour­ne­ra autour du vé­lo, mais aus­si de la pêche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.